Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 15:14

Voici donc la dernière semaine. Semaine de compétition. La course est prévue à 5h ce samedi matin. Comme précisé dans mes autres articles, je vais faire mes footings à 5h, heure de départ de la course. Même si je suis au travail ces 3 jours avant le jeudi férié, le réveil est réglé à 4h. Le rituel est le suivant: je déjeune très brièvement pour ne pas être surchargé et ne pas non plus faire une séance à jeun (ce n'est plus le moment et cela serait contre productif). Je me change et j'attends 5h. Alors je pars faire ma séance, frontale sur la tête. Les séances sont courtes, je ne m'éloigne pas trop des villages donc mon chemin est quasiment totalement éclairé. La frontale me sert à un endroit spécifique, je l'éteins ensuite. Au moins je m'habitue à l'avoir sur le front !!

 

J'ai décidé pour ce 100km de ne pas couper avec des jours de repos. Je ferais entre 15 et 40 minutes de footing tous les jours jusqu'a samedi. Il faut bien tester des choses à un moment donné et comme on n'a pas l'occasion de faire un 100km tous les matins et bien je teste même sur des compétitions importantes.

 

Ce lundi, je pars sur 40' et quelques lignes droites. Comme la compétition est le samedi (et non le dimanche), je place aujourd'hui une allure soutenue alors que normalement le lundi est plutôt récup. Mais on a décalé depuis samedi dernier. Samedi je faisais une allure 100km et dimanche c'était du footing. Donc ce matin je fais au total (avec les lignes droites) 10.6km en 42'. Soit du 3'57-3'58/km en moyenne. Ce qui est bien c'est que je sens que mon corps s'habitue à l'horaire. Mes mauvaises sensations dû au décalage horaire ne sont qu'un mauvais souvenir. Certains vont rires quand je parle de décalage horaire car ce n'est que 5h du matin sauf que....En règle générale on est habitué à prendre le départ d'une course vers les 9h en moyenne. Cela représente donc 4h de décalage et en plus de nuit. Musculairement parlant et métaboliquement aussi, ce n'est pas du tout la même chose. Pour la plupart (à part ceux qui travaillent très tôt), à cette heure là, le corps est allongé et dans un état de régénération. Comme on pourrait dire dans le jargon de mon travail, le corps est en Very Low Power, c'est à dire en consommation très faible. Tout est débranché. Tout est au ralenti. Et tout d'un coup on va lui demander de faire totalement l'inverse !! De courir ! Bref, je considère l'adaptation nécessaire pour optimiser encore le résultat possible sur une course.

 

Mardi. Aujourd'hui je pars tranquille sur 30minutes et 6 lignes droites (toujours à 5h du mat'). 7km au compteur.

 

Mercredi. Ce matin je suis en tee shirt-short. Cela fait plusieurs jours que le soleil pointe dans la région et l'après midi le mercure monte à 30-32°C. Donc le matin à 5h, il fait 16°C. Finalement, vu le temps qu'ils prévoient pour samedi, en partant tôt le matin je m'habitue aussi à la température de course.

C'est parti pour 35minutes et 4 lignes droites. Je suis bien. Je les fais en 36'40. Soit du 3'56/km de moyenne. Bon cela reste que 9.3km mais il vaut mieux avoir de bonnes sensations à 3 jours du départ

 

Voilà je m'arrête là pour cette semaine. Pour vous donner une idée du planning, je pars demain matin (jeudi) en voiture avec ma compagne. L'heure d'arrivée sera autour des 16h. Entre temps, j'aurais amené mes enfants à mes parents qui eux viennent aussi, en partant plus tôt car ils sont en camping car. Jeudi en fin d'après midi, afin de décrasser du trajet, je vais aller faire 15minutes de footing tranquille (3km environ). Et comme je serais levé depuis 4h-4h30 (on nechange pas les habitudes), je partirais au lit vers les 20h30-21h.

 

Normalement le vendredi, je vais faire 20-25' + 4 lignes droites le matin tôt encore. Dans la matinée je compte aller reconnaitre la boucle de 16.5km du parcours en vélo avec mon père. Ensuite il faudra finaliser mes bouteilles pour mes ravitaillements personnels que je donnerais à l'organisation en allant récupérer mon dossard. Vous l'aurez donc compris, je ne serais pas suivi en vélo. C'est un choix délibéré pour toujours être en condition de course internationale. Je ferais tout de même une entorse à cela. Mon frère va me suivre sur le 2eme tour à cause des contraintes de ce 100km. Il va ainsi récupérer ma frontale peu après le début du 2eme tour quand le jour sera levé. Il continuera la fin du tour avec moi,  mais il ne participera jamais à mes ravitaillements car ils seront sur les tables de l'organisation.

J'ai prévu de manger tôt pour me coucher le plus proche possible des 19h !! (euh ca va être dur, déjà que ce n'est pas facile vers 20h30 - 21h).

 

Puis le samedi matin, euh la nuit, je sortirais du lit vers 2h du mat' pour prendre le temps de bien déjeuner. C'est aussi pour cela que je dois manger tôt la veille au soir car pour avoir envie de bien déjeuner à 2h du matin, il faut que le repas de la veille soit "digéré". Je pense être sur le lieu du départ vers 4h. Je fais toujours un petit échauffement même avant un 100km et d'autant plus là avec l'heure du départ.

Enfin à 5h, il sera temps .... temps de valider nos (mon entraineur et moi) choix d'entrainement, de ne pas s'emballer et de gérer le rythme, d'être lucide le plus longtemps possible pour maitriser les ravitaillements, l'allure, la foulée. J'ai plusieurs stratégies de course auxquelles j'ai déjà pensé. Je ne vais pas vous les révéler maintenant. Mais en semaine prochaine, je serais honnête sur mes ambitions d'avant course et sur ce qu'il se sera vraiment passé. Je pourrais faire le bilan de tout cela et m'en servir par la suite. La suite... justement...l'objectif est clairement la sélection pour les Europe et Monde de septembre. Je ne peux pas rester sur mon chrono et ma place à Doha.

Donc ! A très vite pour les résultats de ce France de 100km, déterminant pour la sélection visée.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article

commentaires