Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 16:21

Bon je vais faire court sur ce début de semaine (semaine pré marathon de Toulouse). L'intérêt étant surtout la compétition de dimanche.

 

Lundi, je soufflais un peu en faisant 40' et une bonne séance d'étirements.

Je reprenais mardi sur 12*30"-30".

Mercredi, un petit peu de rythme sur 1h avec 15.7km effectué.

Jeudi, fût axé sur de la mémorisation d'allure : un seul 3000 en 10'15 (en théorie je devais le faire en 10'30, je me suis un peu emballé sur le début).

Vendredi, au lieu de faire repos complet, je me suis fait 20 minutes de footing léger avec des étirements en suivant.

Samedi. Toujours la même avant une compét : 25' + 4 lignes droites. L'après midi je me rendais à Toulouse pour récupérer mon dossard et pour la présentation des Elites, ou j'étais convié en tant que lièvre de ces dames.

 

Dimanche. Ce matin le temps est clément. Il est même excellent pour courir. Comme d'habitude (car cela fait maintenant 5 ans que je suis dans le rôle de lièvre et 7 fois que je le cours), je prends ma voiture pour me rendre au métro le plus proche. De la station Jolimont j'irais jusqu'à celle de Saint Michel pour ensuite marcher sur 1km afin de ralier le départ. Là je suis rapidement reconnu. Cela fait plaisir même je fais attention à partir m'échauffer sans m'attarder dans des discussions.

Je n'ai pas franchement les jambes "top top" ce matin mais ca va. Cela devrait le faire pour mon rôle. Je n'ai pas de pression c'est l'avantage. On va se placer sur la ligne de départ et je me met à côté des filles. La Russe qui demande la meilleure marque me reconnait. L'allure demandée est du 1h15 au semi soit du 3'33/km. Ca va pas trop rigoler. Moi je me suis entrainé sur du 3'30 voir moins. C'est plus la fatigue et l'accumulation de cette année qui pourraient me jouer des tours.

Allez c'est parti.

Le Marathon de Toulouse (version 2015)

Le premier kilo est toujours là pour se caler: 3'28. Les autres vont être à l'allure demandée à quelques secondes près en fonction du parcours. 5eme kilo c'est la balade comme d'hab sur un début de marathon. En ayant regarder dès le début, il y a le groupe des Elites en tête donc 5 coureurs plus le lièvre. Puis deux autres coureurs sont intercalés. Le premier sera avalé au 7eme kilo.

 

 

J'aime bien cette photo, on pourrait croire que j'ai deux chaussures de couleurs différentes ! (Merci RunningMag)

J'aime bien cette photo, on pourrait croire que j'ai deux chaussures de couleurs différentes ! (Merci RunningMag)

On continue notre marche en avant et on se retrouve plus que 3 dans le groupe: deux féminines (une Russe et une Ethiopienne) et moi. On passe au 10eme avec une quizaine de secondes d'avance. A chaque ravito, l'Ethiopienne fait une accélération pour passer en tête et prendre son bidon en premier. Je laisse passer la Russe. Je me cale derrière en ralentissant, je prends mon ravito et je reprend les commandes.

Le Marathon de Toulouse (version 2015)

 

Vers le 12eme, le deuxième coureur intercalé est en point de mire et déjà pas super bien je trouve. Il maintient l'écart jusqu'au 14 puis on le reprend. Là il commence à mettre une accélération pour repartir. Houlà, mais il reste juste 28km !! Cela ne dure pas longtemps. Il passe derrière nous et il ne s'accrochera même pas. Voilà on est donc en 6,7 et 8eme position en enlevant le lièvre des garçons qui va s'arrêter au semi. On passe au semi en 1h14'55. C'est pas beau ça !

 

 

Le Marathon de Toulouse (version 2015)

Cela fait un moment que j'entends l'Ethiopienne soufflait alors que la Russe est nickel. Je sais déjà que la partie est jouée. C'est aussi cela l'avantage d'être lièvre et surtout ce sont les années d'expérience qui permettent d'être à l'affut de ces signes.

Je passe le semi donc et j'ai un coup de mou juste après. Bizarre. Imperceptible par tous car je maintient l'allure mais moi je le ressens. J'ai un peu d'appréhension pour le 25eme kilo car l'an dernier j'avais eu du mal. Faut dire que ca allait plus vite et que je sortais de mon stage Fédé 100km: j'avais 200km dans les pattes au départ.

Là je me dis que ca devrait aller tout de même. On avance correctement. Je sens que j'ai les jambes assez lourdes et que je ne vais pas pouvoir accélérer, comme sur des précédentes éditions, à partir du 30eme kilo: fin de mon contrat de lièvre. Par contre pour maintenir l'allure, il ne devrait pas y avoir de problème. Le 25eme est là. Les filles passent. Elles prennent leur ravito et .... bowling !! Au passage une des deux (je ne sais plus laquelle) fait tomber quelques bidons dont le mien ! Je ne le vois pas de suite je prends un bidon mais je m'apercois rapidement que ce n'est pas le mien. Tout d'abord je ne veux pas boire quelque chose que je ne connais pas et je ne veux pas prendre le ravito de quelqu'un d'autre surtout que je n'ai pas le même intérêt que les premières féminines sur ce marathon. Du coup je m'arrête, je repars en arrière. Je pose le bidon et je récupère mon ravito qu'une bénévole était en train de ramasser. Je perds 50m dans l'histoire et le fait de faire cet aller retour m'a mis un coup aux jambes. Et bien j'avais raison de me méfier de ce 25eme kilo finalement. Faudrait pas que cela devienne un rituel !

 

Merci Frédéric pour ces photos résumant la situation...
Merci Frédéric pour ces photos résumant la situation...
Merci Frédéric pour ces photos résumant la situation...

Merci Frédéric pour ces photos résumant la situation...

Aller je pars à la chasse. Je repars au train. Je ne vais pas faire une grosse accélération et me flinguer pour la suite. Je mettrais tout de même 1.5km à récupérer l'Ethiopienne et à l'entrainer dans mon sillage. Mais la Russe en a profitée pour faire la décision dans cette course. Je me demande si elle n'a pas pensait que mon rôle s'arrêtait là. Je pense que oui et que s'il n'y avait pas eu ce problème, elle aurait attendu sagement juqu'au 30. Du coup, je n'arrive pas vraiment à la reprendre. Elle doit être en 3'30/km et il me faudrait faire du 3'20 sur quelques kilomètres. Comme dit précédement je ne peux pas faire cela aujourd'hui. Et puis quel intérêt ? Je la rattraperais au 30eme et après ? Je ne veux pas m'arrêter en bord de route. Je continue mon chemin. L'Ethiopienne suit. On passe en 1h47'13 avec un retard de 30secondes sur la Russe. Ces temps là je les connaitrais à la fin pas à ce moment là. Finalement ces 30secondes sont bien la résultante de la mésaventure du 25eme.

 

Un merci aussi a Running Trail :)

Un merci aussi a Running Trail :)

L'Ethiopienne craque je crois un peu après le 31eme. Moi j'ai quand même du mal et n'ayant pas trop d'intérêt, sûr j'ai ma place de 6eme homme assurée, je laisse filer. Dès lors, la Russe va partir. Elle, elle doit sûrement maintenir le tempo de début de course après son accélération.

Je sens vraiment à ce moment là que j'ai besoin de repos. L'année a été longue. Déjà pour les Mondiaux de 100 j'ai bien vu que le corps demandait à calmer le jeu. Après avec mon expérience du long, je vais gérer cette fin de marathon. J'avoue tout de même que je vais l'avoir dur surtout à partir du 38-39eme. Mes capacités mentales ont repris le dessus. Je m'accroche à ma 6eme place Homme.... même si je sais qu'une dame sera devant moi. Mon ego n'en a que faire. Je ne suis pas regardant sur ce genre de chose. Il vaut mieux pas car les records du monde féminin sur semi (1h05'09) et marathon (2h15'25) me feraient pleurer tous les matins ! :):)

La Russe a bien finie sur le même tempo: 2h30'20. Je la verrais après coup et elle me remerciera en disant que j'ai fait un beau travail. Cela fait plaisir.

 

Le Marathon de Toulouse (version 2015)

Moi j'en termine, dans le dur, mais j'en termine. Je suis même surpris de mon temps: 2h33'59. Je pensais finir plus à la rue que cela. C'est finalement pas si mal en étant lièvre et après ma grosse année : mondiaux de 100 à Doha fin Novembre 2014, Marathon de Paris en lièvre en Avril 2015, France de 100 en mai 2015 et mondiaux de 100 en septembre.

Maintenant place au repos (après avoir vu mon médecin le lendemain, j'aurais couru ce marathon avec la sacro illiaque déplacée !! et peut être bien qu'elle l'était déja un peu pour les mondiaux de 100). Je me prévois une semaine complète d'arrêt, ce qui ne m'est pas arrivé depuis des années et une reprise en douceur.

Et la suite ... ???

Partager cet article

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article

commentaires

salle de sport la teste de buch 27/12/2016 11:26

Un très beau marathon que je vais voir dès que j'ai l'occasion.

Gasp 06/11/2015 00:22

Superbe récit ! Je viens de découvrir ton blogqui est top Tu es une machine :) Ce marathon a été pour moi mon premier sous les 3h. Presque une heure de progrès depuis mon tout premier marathon fait il y a un an (Toulouse 2014) au prix de 6 mois d'entraînement:)
Si le coeur t'en dit, voici mon beaucoup moins impressionnant récit :)
http://sousles3h.blogspot.com/
Bonne chance pour ta saison !
Sportivement
Gasp

jeromebellanca 06/11/2015 09:15

Salut. Ah les 3h !! C'est une barre importante. Quelle progression ! Félicitations. Merci pour le lien cela m’intéresse vraiment. Je vais lire tout ca d'ici peu. Merci oui, bonne récup et à bientôt.