Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2016 3 17 /02 /février /2016 09:32

Cette semaine c'est repos  .... relatif bien sûr !

Après avoir enchainé 2 semaines à 170km et quelques séances sympathiques, il est temps de laisser le corps reprendre ses esprits.

D'autant plus que j'ai tiré sur la machine ces derniers jours (entrainement  + travaux chez moi) et j'ai une petite pointe au psoas droit. Rien de grave je pense mais dimanche c'est le semi marathon de Barcelone: je n'ai pas envie d'y aller pour rien.

 

Donc lundi 1h cool. Le soir je travaille ce psoas et aussi la mobilité de mon bassin.

 

Mardi c'est 50minutes de footing sous la pluie (mais fine) et 10 lignes droites. Ca va mieux au niveau de ma jambe mais ce n'est pas parfait. Je sens également que mon corps récupère.

Je prends un déluge sur la tête en rentrant chez moi le soir en 2 roues. Même mes fringues anti pluie n'ont pas totalement résistées. Vite au chaud et au sec. La pluie est annoncée toute la semaine :(

 

Mercredi. Bon ben j'appelle mon doc préféré (Xavier Delannoy): rdv cet aprem. Je commence à bien me connaitre et je suis sûr que j'ai la hanche ou le bassin bloqué quelque part. Cela ne m'empêche pas de faire ma séance le midi: 30' footing suivi de 10*1'-1'. Ca passe bien.

Il me tarde mon rdv tout de même.

Et voilà, c'est bien ce que je pensais. Bassin bloqué côté droit. Deux choses: la piste et mes travaux de maçon du dimanche. Je pense que la piste n'est pas faite pour moi ...enfin tous les kinés et autres médecins s'accordent à dire que tourner toujours dans le même sens n'est vraiment pas bon. Pour moi, cela s'est toujours vérifié. Sinon dimanche après midi j'ai passé 4h en compagnie de ma bétonnière alors que j'étais allé jusqu'au bout, le matin, d'une séance pas si simple avec la charge de la semaine. Bref, le tout cumulé, ca donne ça. Heureusement ce n'est pas grand chose. Mais j'en ai fini des travaux lourds jusqu'au marathon de Paris !!

 

Jeudi. Et la pluie continue !! Ah ca va mieux aujourd'hui rien qu'en se levant et en marchant. De toute façon j'ai senti de suite après l'entrevue avec mon médecin que mon corps était libéré.

Pour aujourd'hui je dois faire 40' et 8 lignes droites. Je fais attention car la manipulation du bassin est "fraiche". Je décide de faire les 40 minutes et je zappe les accélérations. Cela ne changera rien à ma prépa et par contre cela peut m'éviter d'à nouveau bloqué mon corps.

 

Vendredi. Repos !!! Enfin au boulot tout de même. Surtout que je me lève à 6h. Je prends ma voiture pour y aller car il pleut sacrément. Je suis un peu éclaté car mes enfants ont vomi toute la nuit. Levé 4 fois entre 23h et 6h. Avec la fatigue, je crois que je suis en train de récupérer la crève de certains collègues.... bof bof bof :(

 

Samedi. RDV pris avec Laurent, l'athlète de mon club qui m'emmene, à 8h. C'est parti pour 4h de route. Arrivée sur Barcelone on prends possession de nos chambres d'hotel puis on va récupérer nos dossards. Number 41 pour moi, sas Elite. Fin d'aprem : footing de 26minutes et 4 lignes droites. Bon ca nous change de Toulouse. Il fait une quinzaine de degrés et soleil !!

Le soir on galère un peu pour manger ce qu'il convient. Du coup on marche pas mal et on se couchera tard. Pas grave, il faut se reposer car demain le reveil sonnera à 7h.

 

Dimanche. Et voilà jour de course. Petit déj pris rapido: un thé et un gateau de l'effort. 7h30 on part à pied vers le lieu de dépôt des affaires. La c'est un peu le flou. Bref. On comprend qu'il faut se mettre en tenue et déposer nos sacs à la consigne. Heureusement qu'il fait bon ici. Je pars à l'échauffement. Ouille, les jambes sont lourdes. Là vraiment pas bon. Je crois que la marche des derniers jours n'a pas été très bonne. Ca plus le début de "mouchage de nez" depuis vendredi. Aller cela va se délier avec l'échauffement. Euh ... pas vraiment en fait ! Et me...e. Je fais mes lignes droites et je commence à douter. On verra bien.

Avant le départ, j'échange un peu avec Julien Bartoli et Romain Courcières. Cool de les revoir ici. Romain tente, pour son premier semi, la qualif pour les mondiaux : 1h04'. Il peut le faire je pense mais c'est son premier. A suivre.... Je crois que Julien revient de blessure. Je lui souhaite une bonne course. Voilà le parcours:

 

Prépa marathon S3.

Sur la ligne je me retrouve à côté de Kipruto (futur vainqueur). Le départ est donné. On est tassé, j'ai un écart de 2 secondes entre le chrono officiel et le temps réel. C'est pour vous dire comme ca a bousculé au départ. J'ai jamais connu cela.

 

Allez go ! Je fais attention de ne pas partir trop vite. J'avais prévu même d'être lent en faisant du 3'20/km. Mais on n'a jamais la bonne sensation lors d'un départ. Passage au 1er en 3'11. Je suis justement proche de Julien. Ca ralenti un peu. Au 2eme c'est mieux mais ca ralenti trop à mon gout. Passage au dessus de 3'20/km. Je met un peu les gaz pour me caler à mon rythme. Je ne reverrais plus Julien.

 

Rapidement je me retrouve avec le groupe des premières féminines (Kiplagat et Anderson). Un bon groupe: je suis derrière et tant mieux car le vent est de face jusqu'au 4eme kilo. Ils annoncaient à la météo 30km/h. Ca fait beaucoup quand on court. Passage au 5eme en 16'33. Ca va. En toute honneteté, je voulais me caler sur du 3'18/km et finir en 1h09'40. Mais je ne sais pas ou me situer. Cela donnerait donc des temps de passage (5-10-15-20): 16'30-33'-49'30-1h06'. Aller je file.

Je donne quand même des à coups pour ne pas me faire décrocher du groupe. En fait, c'est plutôt eux qui font du yoyo. Je m'accroche. Mes jambes se délient aussi. Puis on rentre dans la partie rapide jusqu'au 10eme avec le vent un peu dans le dos. On passe au 10 en 33'02. Bien !!  Le groupe s'est cassé en 2 depuis un moment. Le groupe devant avec Kiplagat et le deuxième ou je suis avec Anderson.

 

Tout se passe bien. Je me demande si je vais tenir. Ca roule même si je suis en queue de peloton. On file vers le 12eme. On tourne et il y a un faux plat descendant. Ca accélère. Je perds quelques mètres. Vite il faut que je comble. Je sais qu'après on va retourner encore et que d'après mes calculs on devrait avoir le vent de face. On passe au 13eme. J'ai un petit coup de mou. Peut être parce que j'essai de recoller. Bref. Je n'y arrive pas et malheureusement le virage à droite s'annonce. Je suis esseulé. A cet endroit même, le vent est vraiment féroce. Seul, je me fais déporté sur plusieurs rafales. Je perds alors du terrain. Je m'accroche et j'attends le virage à 180° pour revenir vers le 15eme kilo. Je prendrais ce vent de face seul pendant 1 kilomètre !! Ca épuise.

Aller ça se termine, virage, demi-tour toute. Le 15 est là. Je passe en 49'59 (vu après coup par le chrono officiel). Je suis sur du 18km/h quoi et loin de ma prévision de 49'30. Je suis de plus amoché. J'arrive tout de même à relancer, le vent aidant cette fois-ci, jusqu'au 16eme. Mais voilà on revire de 45° et des bourrasques venant de côté perturbent un peu.

 

Puis peu après je veux couper un feu rouge ou cela tourne à 90°. Je veux lisser ma courbe. Je monte sur le trottoir puis je redescend. Et là en quelques fractions de seconde, j'ai la face à terre. Les mains un peu écorchées mais surtout les genoux. Je ne réalise pas de suite mais je me relève assez rapidement. Mon pied à chassé sur la bordure du trottoir. Je n'ai pas mal aux genoux. Je repars. Le temps de me relancer, je me fais rattraper par deux gars. La seconde féminine file, alors que je revenais sur elle et que je m'en étais fais un point de mire. Et le vent souffle encore.

Je passe au contrôle du 18eme en 1h00'12. Donc 12 secondes de retard sur du 1h10'20 et sur mon allure marathon de Paris. Aie !

J'en remet une couche et je mène les gars autour du 19eme. Puis ils repassent devant. Virage 90° à droite. Vent de face !!!!!!!!!!!  Seul encore face à lui. Je lutte mais entre la fin de course, le vent et la chute, cela devient compliqué.

Je passe le 20eme. Un peu plus haut car faux plat montant, on bifurque sur la gauche. Puis cela redescend un peu, vent de 3/4 dos. Je relance mais il reste 600m environ. Je reviens sur la fameuse Anderson. Je m'arrache mais je vois le chrono au loin. Je me dis moins de 1h11', il le faut ! 1h10'56 sera mon temps réel et 1h10'58 mon officiel. Je ne suis pas hyper content, pas déçu non plus mais pas le mieux pour me rassurer sur ma préparation. 

 

Après analyse à froid de ma course. Je pense que je suis capable de faire, en ce moment, du 18km/h sur au moins un semi et je pense sur 25km... dans des conditions non ventées et en restant debout sur mes 2 pieds :)

Prépa marathon S3.

Mes compagnons de voyage Stéphanie, Véronique et Laurent vont eux aussi apprécier ce semi. Stéphanie et Laurent battront leur record. On retrouvera d'ailleurs plusieurs coureurs du club. Eux aussi ont turbiné.

Les quelques tapas et paëlla, fideua seront bien mérités !

En regardant les résultats, je verrais finalement qu'il manque 1 minute à Romain pour sa qualif. Dommage qu'il y ai eu ce vent sinon ça aurait pu le faire. Mais nul doute qu'il y arrivera. Quant à Julien il a apparemment explosé en plus de 1h17'. Dur retour mais ca va revenir vite Ju ne t'inquiètes pas.

 

Au final cette semaine, j'aurais bien ralenti (82km) pour faire place à cette compétition. C'est une semaine transition permettant un repos relatif. Cela régénère le corps et moi cela m'a permis de me faire débloqué aussi. Enfin la compétition m'a montré ou j'en étais et le travail qu'il reste à faire. 7 semaines avant le jour J.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article

commentaires