Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 14:03

Et bien voilà. Belvès ne sera pas "encore" à mon palmarès. Contraint à l'abandon au 84.5km environ. Premier abandon sur 100km et deuxième abandon de ma vie (le premier fût à mes débuts sur un 5000m piste).

Bien sûr j'ai déjà entendu par ci, par là que j'étais parti trop vite. Je passe au 50eme en 3h23'30 et pour mémoire en 2013 et pour mon premier 100km, j'étais passé en 3h20'20". De plus à partir du 50eme, voyant que je n'étais pas au mieux, j'ai mis le pied sur le frein.

Alors oui il y avait moins d'enjeu qu'en 2013. Mais pas tant que cela car gagner un 100km n'est pas rien.

Oui aussi, j'y suis allé avec un entrainement spécifique marathon et qui ne s'est pas très bien passé.

Oui, le marathon de Paris était seulement 13 jours avant.

Oui, j'ai fait 70km avec les runnings Hitogami (Mizuno) que j'utilise pour fractionner !! (Modèle très léger)

J'ai donc voulu tester pas mal de choses sur ce 100km, toujours dans l'optique d'aller plus loin au niveau chronométrique lors des mondiaux. Mais j'avais quand même l'intention de gagner !!

 

Et pourtant ce n'est pas cela qui m'a fait arrêter la course, surtout avec 30 minutes d'avance à 15 bornes de l'arrivée.

Je peux vous dire qu'il en faut pour que j'abandonne. Pour preuve mon récit de mon premier championnat du monde à Doha en 2014 http://jeromebellanca.over-blog.com/article-doha-125127800.html. Je pense que ce jour là, j'avais les jambes 2 fois plus cramées que ce samedi et très tôt dans la course. Mais je suis allé au bout en finissant à des improbables 6'/km.

Retour sur Belvès 2016

Pour ce samedi donc à Belvès, et je veux rassurer ceux qui m'aident, me soutiennent et m'encouragent, c'était tout à fait autre chose.

 

 

Aux environs du 83eme km, j'ai eu une énorme panne sèche. Totalement vidé !! J'ai pourtant fait ce qu'il fallait. Avec l'expérience, j'ai pris ma boisson Effort à tous les ravito. En plus cette fois-ci, j'ai testé d'y rajouter des gélules Stim et Recup. J'ai aussi pris de la spiruline de mon nouveau partenaire Nuternel. Et sur les derniers, j'ai fait un mélange Effort - Regen fournissant les glucides mes aussi les protéines (entre autres). J'ai également mangé mes 3 barres de céréales selon mon principe adopté au dernier mondial, à savoir une au 15, 30 et 45eme. Enfin comme il a fait chaud assez tôt dans la course, j'ai rapidement pris de l'eau en complément.

 

Mais là au 84eme, je ne pouvais plus avancer (montre stoppée à 84.2km en 6h00'00). J'ai titubé légèrement. Je me suis mis à marcher un peu mais j'ai failli tomber. J'ai compris que c'était fini et que je risquais de rentrer en ambulance.

La raison ? Elle est pratiquement toute trouvée. "Pratiquement" car il me reste des examens à passer. Mes soucis d'intestin. Et c'est bien connu c'est notre deuxième cerveau.

 

En Octobre dernier, comme sur tout 2015 je tombais malade à répétition après des compétitionss. Mais j'avais détecté un problème de dents. Je tenais enfin la solution à mes ennuis.

Le problème est qu'il a fallu traiter une grosse sinusite du à cela, donc prise d'antibio (traitement de choc) suivi de multiples autres prises d'antibio en très peu de temps afin de traiter ma dentition.

Les conséquences : dentition nickel mais intestin foutu !

Ma deuxième chambre chez moi fût les toilettes, mon deuxième bureau au boulot fût les toilettes, mes footing étaient entrecoupés par un passage aux toilettes.

Le début de ma préparation marathon s'est plutôt bien passée. Sans avoir fait de grosses séances spé semi et en n'étant pas super affuté, je fais 1h10'56 au semi de Barcelone en chutant sur le parcours. Mais déjà sur certaines séances, je ne me trouvais pas à l'aise. Pas grave c'est normal, il faut travailler encore.

Et puis le reste de la prépa fût catastrophique. J'ai contracté des hémorroïdes (du jamais vu !) pendant 2 semaines. Dur de faire les chronos, dur de tenir le rythme.... jusqu'à l'épuisement au semi de Blagnac. Le repos avant le marathon de Paris n'aura guère d'effet. D'entrée pas dans le coup à Paris : jambes lourdes au kilomètre 0 !! Entre temps mon transit s'est un peu amélioré : je ne vois les toilettes "que" 4 ou 5 fois par jour!

 

Bref samedi, la dureté de l'effort d'un 100km et notamment celui de Belvès avec un circuit loin d'être facile, n'a fait que confirmer le problème. J'aurais quand même tenu 85 km :)

 

En pleine préparation, je n'y avais pas fait attention mais ces derniers temps en ralentissant énormément les entrainements en vu de ce 100, je me suis aperçu et surtout ma compagne que je mangeais comme 4 et sans vraiment prendre de poids (pas normal chez moi).

Je pense que sur le 100 de samedi, même en prenant tous les ravitaillements possibles, mon corps n'assimilait pas assez vite ou pas du tout. Résultat: l'épuisement total.

En m'arrêtant au ravito du 85 (étant amené en voiture), j'ai du boire un bon litre de la boisson noire gazeuse américaine alors que je n'en bois jamais (à l'inverse de mes principes nutritionnels et de toutes performances sportives). Je ne m'arrêtais plus. Je venais de m'enquiller un tas de boisson énergétique et souvent en fin de 100km j'en suis écœuré et je me tourne plutôt vers l'eau plate, mais là je me mettais une grosse dose de sucre pur ! Comme si mon corps et mon cerveau hurlaient à l'aide: vite il faut refaire le plein.

Voilà donc. Fin de l'aventure. J'ai tout de même encouragé les premiers que l'on suivait en voiture. Eux allaient jusqu'au bout et ils le méritaient.

 

Pour ma part, grosse déception de ne pas avoir pu faire une belle performance à Belvès et pour la 40eme édition. L'accueil des organisateurs fût encore une fois exceptionnelle. C'est vraiment une grande course ici. J'aurais aimé leur donner cela pour leur anniversaire.

 

Reste plus qu'a récupérer de tout ça et surtout de passer mes examens (coloscopie et gastroscopie) prévus début mai pour trouver la cause et solutionner le problème.

 

Je tire quand même un bilan de ce 100km.

Je valide encore plus ma stratégie de ravitaillement.

Je pense par contre que faire une préparation axée marathon (en vu d'un record personnel) n'est pas suffisant pour un 100km.

Mais la préparation d'un 100 doit intégrer une partie de cette préparation.

Je pense qu'il doit falloir faire des séances comme sur une prépa marathon (VMA, spé semi, spé marathon) en se basant sur ses meilleures références. Par contre en en faisant moins souvent et en y glissant du spé 100. Depuis ces deux dernières années, j'ai eu tendance à faire du spé 100 à outrance et plus vraiment d'allures rapides ou alors quand je me fixais de l'allure marathon c'était du 3'30-3'35/km par exemple alors que je devrais faire du 3'20-3'24.

Je me suis flingué ma VMA. Ce samedi j'ai bien vu qu'en aillant re travaillé des allures hautes, je déroulais sur mon allure 100.

Enfin je suis mitigé sur mon test chaussures (Merci à Tensport). J'ai chargé sur ce 100 au niveau des mollets et des quadri. Avec ce type de chaussures j'ai eu tendance à plus appuyer sur l'avant pied. Deux hypothèses: soit on est dans un grand jour et en forme alors on peut tout casser, soit on n'est pas au top et là, ca va taper.

L'intéret ? vous me direz. Et bien pour ma part entre les Hitogami et mes running normalement de 100 bornes c'est à dire les Riders : 100grammes à chaque pied. Si on calcule que l'on va faire en gros 80000 foulées. Par contre il faut être costaud pour faire justement autant de foulées sur l'avant pied. A moins de travailler les sorties longues avec ce type de chaussures. Mais faut voir si cela passe et si le risque de blessure à l'entrainement n'est pas trop grand.

De plus je vois que c'est sûrement réalisable sur un parcours plat mais là comme à Belvès, c'est trop léger pour faire les descentes : enfin pour moi, qui ne suis pas un super descendeur.

 

Sinon encore une fois, rien à dire sur mes boissons et compléments Ergysport et sur mon partenaire Nuternel pour la spiruline. Malgré mes soucis d'intestin, mes analyses de sang n'ont révélées aucunes carences. De plus j'ai réussi à faire de belles séances depuis ce début d'année, les jours ou j'allais normalement aux toilettes (exemple mon 4*2km(6'23-6'23'-6'26-6'21) en totale aisance respiratoire).

 

Merci au soutien permanent de SII car l'aventure continue et le plus important reste à venir.

 

Un grand bravo à tous les coureurs de ce samedi.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article

commentaires

Karim 05/07/2016 17:26

Bonjour Jérôme,

je suis admiratif de ton parcours de cent-bornard. Pas facile d'abandonner quelle que soit le format de course. Moi, ainsi que mon entraineur, je partage totalement ton approche de l'entrainement 100 KM là où beaucoup pensent uniquement au "spé-100km".
En vue de mon prochain 100KM, je me suis mangé beaucoup de "court" depuis les cross pour rester bon en VMA. Des 10 km, du 3000m piste, du 5000 et du 5KM.
Ca remet les choses en place.
J'ai aussi beaucoup d'allures variées dans mes plans 100km, allure marathon / semi. Le tout entouré de footings et de sorties longues en spé-100.
Bon courage pour les mondiaux.

CHAUVIN Jocelyn 21/04/2016 16:20

Bonjour Jérôme, j'espère que çà va et que ta déception est passée ? J'espère aussi que tu ne me tiens pas grief d'avoir dit que tu t'étais fait "sauter la caisse", c'était sans arrière pensée, si seulement ton père était pas venu me voir en disant il est parti trop vite !!! je serais resté sur ton abandon au 84.2 km Je suis triste pour toi mais je te l'ai dit tu es un champion un genou a terre pour mieux rebondir. Tu parlais d'hydratation etc... jette un oeil sur mon site nutrition (http://maritime17.simplesite.com/424374083) notamment la gamme sports (beaucoup de triathlètes prennent ces produits - prolong et rebuilg endurance) si celà peut éventuellement t'aider a tester !!! Amitiés au grand plaisir de te retrouver cette pour la gagne comme ne 2013 et 2015

jeromebellanca 22/04/2016 15:22

Jocelyn. Pas de soucis pour tes dires. Je ne savais même pas et puis ce n'est pas très important. Merci pour les photos. Ce fut un grand plaisir d'être à Belves et parmi vous. Oui je reviendrais avec d'autres intentions et dans de meilleures conditions (pour moi). A bientôt

miquel 18/04/2016 20:14

Bonsoir Jérôme,

et merci pour ton compte rendu qui explique si bien ce qu'il t'est arrivé à Belvès; nous ne sommes décidemment pas des machines ! Bon courage pour trouver la solution à tes maux et je te souhaite le meilleur pour ta prépa à venir pour le championnat.

jeromebellanca 19/04/2016 08:51

Salut nico, Comment vas tu ? Et oui le petit grain de sable .... Ca devrait le faire pour trouver. Mes examens sont début Mai, je donnerais des infos. Merci, il va me tarder de rentrer dans l'objectif....après être guéri et avoir retrouver de bonnes sensations.

Nicolas 18/04/2016 16:49

Bonjour,

Je suis votre blog depuis un moment, c'est vraiment passionnant et motivant. Pour vos soucis de bide, j'espère que la colo donnera des résultats car j'ai connu ça l'an dernier et c'est vraiment handicapant.

Bonne continuation.

Nicolas

jeromebellanca 19/04/2016 08:49

Merci. oui il me tarde mes examens. Je pense que ce n'est pas grand chose. Mais il tarde de savoir.
Merci Bonne journée

Franck 18/04/2016 16:38

Bonjour Jerome,

Quel excellent retour d'information, exceptionnel, une bible meme pour les coureurs neophytes.
Quand tu as dit que tu voulais faire un 100 km 13 jours apres un 42, ca m'a rappelé de mauvais souvenirs ... le voici maintenant que c'est passé :
En 2014, j'ai couru un 100 km (Pia) pile 13 jours apres un 42.(Toulouse). Je n'ai jamais souffert des jambes autant de ma vie car j'etais tout simplement encore bien cassé du marathon. Les 100 kms suivants, je n'ai plus eu ce souci.

Donc concernant ta remarque sur tes mollets et tes quadris, une 3eme hypothese peut se rajouter: pas encore récupéré d'un chrono marathon dont tu es certes decu, mais sur un chrono qui sollicite encore beaucoup les jambes.

Au plaisir de continuer à te lire !

jeromebellanca 19/04/2016 08:48

Bonjour Franck, oui effectivement le marathon était proche et en plus je n'avais pas vraiment de sorties longues dans les pattes. Merci pour ton retour, très instructeur. Bonne journée