Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 13:29

Et voilà c'est bel et bien parti pour la prépa spécifique 100km. Championnat de France le 9 Juillet. Il reste 2 mois.

 

Pour ce faire, en ce lundi férié et une semaine après mon marathon d'Annecy, je m'aligne au 6h du Lauraguais. Le but ? Faire une première sortie longue avec de l'allure 100. Faire un bilan de se que je suis capable de faire à cet instant précis et préparer mon corps à un effort long.
 

 

 

 

A fond dans le 100km !

Le départ est donné à midi.... et il fait déjà chaud ! Le parcours est une boucle de 1,130km. Inhabituel pour moi, c'est plus un format typé 24h. Je ne m'échauffe pas. En discutant avec mon frère, je conviens de partir sur 3 tours de chauffe dès le départ.

 

Quand je repasse à ma petite table de ravito, j'arrête mon chrono, je le remet à zéro, je bois un coup et je me lance ! C'est parti pour de l'allure 100.

A fond dans le 100km !

Les difficultés du parcours sont les suivantes. Il n'y en a que deux finalement mais sur 1km et quelques donc on va les avoir souvent. Juste après la ligne de chronométrage, le parcours monte doucement. J'apprendrais au final que cela représente 10m de dénivelé.

 

La deuxième difficulté sera à la sortie d'un pont en bois ou là il faut bifurquer à 90° sur la droite car en face il y a un arbre et une poubelle. Le virage est donc très serré. A 15-16km/h c'est très compliqué !
 

A fond dans le 100km !
A fond dans le 100km !
A fond dans le 100km !
A fond dans le 100km !
A fond dans le 100km !
A fond dans le 100km !

Voili. Je vais être hyper régulier sur 40km en tournant sur du 3'48-3'50/km. Puis je vais ralentir sur 10km en étant sur du 4'-4'06/km. J'accuse le coup du déniv (450m environ sur 50km) et surtout de la chaleur. Moi qui est l'habitude d'être dehors et ayant une peau mate, ben je vais me choper un joli coup de soleil sur les bras !

 

En tout, 50km en 3h13'30 .... à peu près car pris au GPS. C'est donc environ 15h30. Il reste 2h30 de course. Je suis autour de 53km.

 

Je prends un petit moment pour m'arrêter. Me ravitailler. Me délasser. Je repars. J'ai tout de même envie de gagner la course, c'est toujours bien pour le moral.

 

Le passage du 55 au 65 est assez délicat. Je récupère de la phase 100km et je me dis qu'il faut encore courir longtemps. C'est pas gagné ! Je fais d'ailleurs quelques haltes. Je ne me prends pas la tête non plus.

 

Et puis après le 65, j'ai récupéré: le physique et le mental. Je repars et je tourne autour des 13-14km/h. En arrivant au 70eme, je m'arrête à nouveau et je discute avec Philippe le speaker. Je sais que j'ai 7km d'avance sur le deuxième (Sylvain, spécialiste du 24h). Il a fait l'an dernier 73km ici. Je dis donc à Philippe que je vais aller jusqu'au 75eme et puis j'arrête... juste pour assurer ma place. (Sans prétention, la course s'est dessinée ainsi).

Euh mais en fait j'en suis au 73eme, tout va bien, je vois le chrono et je me dis qu'il reste du temps.

 

Je passe le 75eme. Et je ne m'arrête pas. Ca y est j'ai le chiffre 80 en tête. Alors j'y vais. Je passe sur la ligne en 79.4km (tableau d'affichage). Il me reste plus de 6minutes je crois.

 

Au tour suivant (80.5km) je débarque devant la ligne d'arrivée, il reste 1minute 30". Si je franchis la ligne avant la fin j'ai le droit de finir le tour: c'est la règle apparemment, je ne connaissais pas.

Je ne passe pas la ligne. Je reviens en arrière pour boire un coup.


 

A fond dans le 100km !A fond dans le 100km !

Puis je me poste devant la ligne et à 2secondes de la fin je la franchis. A ce moment là je suis avec Nathalie Derault qui fait de même pour franchir la ligne. Nathalie fait partie de l'Equipe de France de 24h. Très sympa. Mais il est vrai aussi que sur ce genre d'épreuve on sympathise avec pas mal de personnes. C'est un vrai régal. Peu nombreux mais belle ambiance.

A fond dans le 100km !

Je terminerais la journée avec le repas organisé, l'occasion encore de discuter avec des personnes charmantes.

Je rentre chez moi. Il est 23h, je me couche.

 

Mardi. Dur dur de se lever. J'ai mal dormi comme depuis une dizaine de jours. Je ne sais pas ce que j'ai. Je pense que cela devrait se tasser. Je vais faire attention à tout maintenant et surtout en ce début de semaine.

Le midi je file à la balnéo: c'était prévu. Mais cela va être bénéfique car mes tendons ont eu du mal à encaisser.

Le soir je me fais 40' de home trainer tranquille avec des étirements légers et du froid et de l'électro.

 

Mercredi matin. Je me lève en avance et je repars sur mon home trainer 40'. Ca va plutôt bien. En fait je n'ai pas vraiment de courbatures. J'ai juste mes tendons en délicatesse. Mais ce matin avec les soins fait la veille cela va bien mieux. Je vais continuer les soins toute cette semaine par précaution.

 

Jeudi. Je continue mon travail sur home trainer. Vivement le week end tout de même car l'envie de petite sieste arrive. Ce jour, mes tendons vont bien mieux. Je pars faire footing (13.3km) ce midi sous un temps très perturbé.

 

Vendredi. Toujours 40' de home trainer au réveil. Puis le midi fartleck 2*10*45"30". C'est pas mal du tout ! A la louche, au GPS, environ 20km/h de moyenne. Bonnes sensations même si la chaleur augmente. Cela fait bizarre. Le corps n'est pas habitué. Voili 15.5km.

 

Samedi. Fin de matinée. Le soleil chauffe. On dirait que l'été pointe son nez. J'ai encore les muscles un peu chargés de la veille. Pas grave je me lance dans une séance spéciale. Je me fais 6*1km en côtes à allure 100, avec forcément 1km de récup en descente. J'avais prévu de faire maxi 8 répétitions mais pas pu. Faut dire que mes 80 et quelques km de début de semaine ne sont pas si loin.

 

Le soir, je repars sur 40' de home trainer et de la musculation du haut du corps, essentiellement abdo, lombaires, obliques.

 

Dimanche. Je ne pars que vers 10h30 et il fait déjà chaud !! Je vais d'ailleurs terminer ma séance avec un bon 28°C environ. Je suis parti avec seulement ma ceinture portant deux bidons de 200ml ... d'eau !

J'ai une trame d'entrainement en tête mais je vais faire au feeling. Comme mes jambes réagissent pas trop mal, je me retrouve rapidement à tourner sur du 16km/h. Du coup je fais en aller 16km en 59'28. Je me pose 2 minutes pour boire puis je repars sur 16km retour en visant du 3'50/km. (16km en 1h01'15). Je me serais arrêté au milieu pour boire encore. Je suis trop juste en eau, j'ai sous estimé la chaleur du jour.

D'ailleurs, l'après midi, en étant dans mon jardin, j'en crèverais tellement ça cogne au soleil ! Je n'ai pas mis le thermomètre mais on devait attaquer les 30°C.

En fin de journée, je prends le temps de faire un échauffement de 10minutes sur home trainer puis c'est séance de musculation du bas cette fois-ci. Squats et steps, lesté avec une veste à poids. J'avoue que c'est un peu dur en fin de week end. Cela risque aussi de peser demain. Mais bon c'est là que je vais gagner ma solidité et résistance de la dernière partie de course.

 

Cette semaine a été particulière. La moitié du volume effectué dès le lundi. Puis après un bon repos, la charge commençait à s'installer. Je me retrouve donc à 161km et pas mal de home trainer. La semaine qui arrive doit permettre de bien instaurer l'allure 100.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article

commentaires