Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Jerome Bellanca - Ultra100Limites

Amiens 2019: 4eme titre de Champion de France

Amiens 2019: 4eme titre de Champion de France

Pour revenir sur ma course ce samedi 12 octobre à Amiens.

Ce championnat de France de 100km s’inscrivait pour moi dans ma préparation pour mon Objectif 2020 à savoir le mondial de 100km le 12 Septembre à Winschoten.

Depuis que j’ai repris les chemins de l’entrainement en janvier 2019, l’objectif est Septembre 2020.

J’ai déjà planifié pas mal de choses et Amiens était vu comme un test. Alors oui je voulais bien évidemment obtenir un 4eme titre de Champion de France, mais je voulais surtout valider une première partie du travail fait depuis ce début d’année et ainsi valider mes choix.

Je suis donc parti vite sur ce 100km. Du coup je me suis retrouvé seul de bout en bout. Mais ça, cela ne me pose pas de problème. Ce fût un peu compliqué de caler mon allure à une heure aussi matinale et dans la nuit. Mon corps n’a pas trop apprécié. Je passe au 10eme km en 38’20. Alors que j’aurais voulu commencer à être dans le rythme pour aller plus vite soit aux environs de 37’30-38’ par 10km, je me retrouve à m’arrêter pour un besoin naturel et surtout des sensations très moyennes. Vers le 15eme, je réalise que je ne pourrais pas obtenir aujourd’hui la course que j’avais prévue de faire : rapide sur 75-80km.

De plus je vais perdre de l’énergie car le parcours passe sur des chemins non goudronnés et au demi tour du 16eme km, en croisant les autres coureurs et suiveurs vélo, le passage étant assez étroit, je manque de me prendre plusieurs vélos de face et une voiture (à priori un pêcheur qui ne comptait pas trop s’arrêter pour des coureurs, il talonnait les coureurs croisés !!!). Bref quand on retrouve les parties goudronnées (bord de canal), l’allure revient un peu. Le jour se lève et cela aussi change la donne. Base de 6h23’30 au 10eme. Puis 6h28’55 au 20eme. Puis 6h26’40 au 50eme. Le parcours est roulant jusqu’au 45eme (environ, de mémoire). Après le chemin goudronné se transforme en chemin tout court. Quand on veut aller vite, cela fait une différence. Le pied n’appuie pas de la même façon. Me voilà donc au 50eme en 3h13’20. Moi qui le 14 septembre dernier à Winschoten avait fait un 50km en 3h03’ en facilité, avec 150km dans les jambes de ma semaine de préparation et en me disant à l’arrivée que je pouvais largement continuer 20bornes comme cela.

Certes aujourd’hui je ne comptais pas être au 50eme en 3h03’ (en dessous du record du monde du 100km) mais un « petit » 3h10’-3h12’ en facilité oui. Et là je ne suis pas hyper facile.

Voici une première information utile pour la suite. Mon pic de forme était à Winschoten. Il faudra donc revoir ma planification. J’en avais déjà un peu parlé avec Laurence Klein notre nouvelle manager 100km en Equipe de France. Je n’ai surement pas besoin de planifier autant en préparation spécifique. Je suis prêt très rapidement. 6-7 semaines à priori.

Me voilà donc passant le 50eme et allant chercher le 63eme, endroit du deuxième demi tour signifiant la dernière ligne droite de ...37km. Je ne suis déjà plus le même dans ma tête. Je sais qu’il n’y aura pas le compte à l’arrivée.

Passage sur les bases de 6h29’40 au 60eme. Puis 6h32’46 au 70eme. Il faut dire aussi qu’en faisant demi tour, sur les 37 derniers kilomètres, on va avoir un bon gros vent de face !!! (Contrairement à ce qui est noté dans pas mal d’article de presse – faut dire qu’en ville ils étaient sûrement protégé par les bâtisses).

La descente aux enfers. J’ai un gros coup de barre autour du 70-75eme. Les quadri sont tétanisés. Je me demande même comment je vais pouvoir terminer. Je ralenti énormément. Je lutte. Et à force de lutter, le corps reprends vigueur. Je me sens repartir. J’ai perdu beaucoup de temps. Passage au 80 sur du 6h39’25. Mais je sais que je vais finir et je sais aussi que derrière c’est loin et que pour eux aussi c’est sûrement dur. Alors je gère. Je ne vois plus que le titre en jeu. Je n’obtiendrais pas tout ce que j’espérais mais je ne suis pas venu pour rien : ça c’est sûr !

Je vais m’arrêtais 3 ou 4 fois en buvant. Cela ne durera que quelques secondes à chaque fois mais cela me permettra de relâcher un peu les muscles temporairement.

Je ne m’alimente plus qu’avec ma boisson d’effort depuis environ le demi tour. Pas envie cela ne passe pas. Mais ma boisson d’effort me sauve bien la mise. Merci Ergysport pour ma boisson menthe !

Passage au 90eme sur du 6h44’09. Il ne me tarde plus que de voir le panneau du 98eme. Je sais que 500m après environ je traverserais le pont pour rentrer dans la ville et la délivrance arrivera.

Panneau du 99eme vu ! (Encore lucide 😊)

Des coups de klaxons des voitures que je double à un feu. Le son de voix sortant des enceintes. Les félicitations de spectateurs. J’y suis. Deux virages plus tard, on rentre, avec mon père à vélo, sur la dernière ligne droite. Il me tend le drapeau français. On se félicite. On l’avait déjà fait à Cléder en 2017. Là c’est encore mieux. Je « footinne » (entre footing et trottiner) jusqu’à la ligne, drapeau flottant. Je vois le chrono, pas si loin de mon record de l’épreuve mais pour faire mieux aujourd’hui il aurait fallu ne pas faire un test et partir plus raisonnablement. Je ne regrette absolument pas. J’ai fait ce que j’avais programmé depuis janvier.

Voilà mon 4eme titre validé ainsi que ma sélection au championnat du monde à Winschoten en 2020. Je vais pouvoir profiter un peu avant de repartir au travail.

Ce 100km m’aura permis de voir qu’il faut que je trouve mon pic de forme et qu’il se situe surement à 7semaines de prépa et non à 12. Que lorsque je cours à mon pic de forme et avec mes nouvelles orientations d’entrainement, je suis capable d’aller vite et loin. Je valide vraiment le travail effectué et je vais continuer dans ce sens car même en n’étant pas dans un bon jour, avec les contraintes supplémentaires du parcours comparé à un Winschoten, je « m’effondre » en 6h48’. Je sais que je peux aller plus loin. Quelle limite… ??? mais j’irais plus loin que mon record à 6h43’.

 

Statistiques de ma préparation :

Préparation sur 12 semaines / Qualité: km > à 3'50/km

 

Amiens 2019

Semaines

Km

Qualité

Km total Qualité

Qualité (%)

 

S12

114

15,69km-52'41-3'21"47/km

15,69

13,77%

 

S11

170

73,8km-4h26'33-3'36''71/km

73,80

43,41%

 

S10

150,4

51,6km-3h02'21-3'32''03/km

51,59

34,30%

 

S9

172,9

67,12km-4h04'21-3'38''43/km

67,12

38,82%

 

S8

175,8

95,45km-5h47'39-3'38''53/km

95,45

54,29%

 

S7

183,5

74,4km-4h31'25-3'38''88/km

74,40

40,55%

 

S6

99,4

31km-1h48'05-3'29''19/km

31,00

31,19%

 

S5

201,8

130,78km-8h04'56-3'42''48/km

130,78

64,80%

 

S4

174,6

80km-4h58'59-3'44''23/km

80,00

45,82%

 

S3

123,9

46,8km-2h50'07-3'38''10/km

46,80

37,77%

 

S2

104,2

30,57km-1h48'25-3'32''79/km

30,57

29,34%

 

S1

34,7

8km-28'41-3'35"12/km

8,00

23,05%

Totaux

 

1705,2

705,20 - 42h44'13"00 - 3'38''16/km

705,20

38,09%

Moyenne/semaine

 

142,10

 

58,77

 

 

dont

 

S11-S1:
521,77km - 32h20'40''00 - 3'43''16/km

HT/Vélo: 16h30'

 

 

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article