Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 11:30

A peine le marathon fini, il fallait partir au travail le lundi matin.

J’ai mal nulle part sauf aux mollets. Et ca va être dur de repartir sur des séances dans ces conditions. Je fais un footing de 40’ de récupération en ce lundi et j’en profite pour faire un tour à Calicéo (centre balnéo dans notre région). J’y croise Vincent Rivoire, un coureur de mon club (depuis cette année) qui est en sélection nationale sur 24h et qui vient de faire les Frances de 100km à Theillay. Cool on passe 1h ensemble à discuter de tout ca. La séance balnéo est bénéfique.

Le mardi cela sera footing 1 h et le mercredi 1h30. Et chaque soir de la semaine je vais me masser les mollets. C’est de mieux en mieux. Il vaut mieux car Jeudi rime avec c’est reparti.

J’ai un empêchement le soir donc la première séance je l’a fait au lever du jour. Un petit fartleck 10*30’’-30’’ + 10*45’’-30’’ + 12*20’’-20’’ sur pelouse. J’ai les chaussures trempées du coup ! Meme si je glisse un peu dedans les sensations reviennent.

Pour la séance du midi j’enchaine après un footing d’échauffement sur un 10km. Prévu en 36’, je le ferais en 34’57. J’y peux rien, je me mets dans mon allure et j’essai de réguler un maximum. J’ai mon allure marathon qui me suit ! Ca fera 35-36km dans la journée tout de même.

Une fois n’est pas coutume, la séance longue est effectuée le vendredi car ce week end je cours les 10 de mon village natal. Séance de 2h au programme en partant de 12 et en allant jusqu'à 16km/h. Bon autant dire que le 12 n’est pas possible pour moi. Le premier kilo est fait en 4’33, un peu plus de 13km/h. Et puis, même si le soleil cogne et le vent est de face pour l’instant, je passe la deuxième et je tourne rapidement sur du 14.5. Je me fixe d’accélérer le rythme tous les 5kilometres et aussi de boire tous les 5 avec mon Hydrobag de 1l (c’est exactement ce qu’il me faudra). Comme je ne suis pas parti à 12 à l’heure, le 10eme kilo je commence à être à 15km/h (4’/km) puis du 10 au 15 je serais sur du 3’50/km. Du 15 au 20, 3’45-3’48/km. Et c’est là que tout déconne car je me retrouve sur du bon bitume, du coup je fais quelques kilos en 3’42 puis 3’36, 3’37. Je me freine sur certaines portions moins roulantes et dès que le terrain convient mieux les mêmes allures reviennent. Bon avec la chaleur la fatigue arrive aussi mais je maintiendrais à peu près le 3’40/km jusqu’au bout. Résultat 31km (3’53-3’54/km de moyenne). Bon je ne sais pas comment je vais être dimanche pour la course entre tout car demain j’ai des côtes au programme. Soit je récupère très vite en ce moment soit je vais l’avoir dur !

Samedi matin : aie la journée commence bien ! Tout le monde levé vers 7h à la maison. J’ai la tête dans le cirage. Manque de sommeil et fatigue. Je pars faire ma séance de côtes (15*45’’). Je fais cette séance de facon cool. Je m’attache à être placé dans les montées mais sans trop forcer. La séance ne se passe pas trop mal car j’aurais tendance à monter de plus en plus vite. Je pars faire une récup tranquille et puis … je commence à réfléchir à tout autre chose et tout d’un coup ... je me retrouve par terre ! Me … e !!! Je regarde les dégats : ca va pas grand-chose. Une main, un coude et un genou égratigné. J’ai une petite douleur au genou mais c’est juste le choc. En fait sur le chemin je me suis pris un caillou qui dépassait. Et pourtant j’y passe au moins 4 fois par semaine par là ! J’étais ailleurs et la fatigue est là je pense. Le midi on part à un repas de famille pour fêter une naissance. Puis le soir il faut ressortir : 50’ cool. Vite vite aller dormir.

Le dimanche levé à 6h30 (dur dur) pour déjeuner puis je pars au marché pour faire les courses hebdomadaires. Je rentre je me change et fais mon sac puis je repars à Bruguières pour le 10km.

J’y retrouve pas mal de connaissances. Sur le 10km, cela va être comme les autres années, la victoire va se jouer entre Aurélien Jean et moi (comme pour la course à Mirepoix du 1er Aout). Ca part !

Bruguieres2014 1Je me retrouve toujours en 10eme position mais très rapidement je me positionne derrière Aurélien et il n’ya que 2 ou 3 coureurs devant qui courent le 5km. Je me sens lourd et je me rends compte rapidement que j’ai le souffle court. Bon je m’accroche car le départ est plutôt en faux plat montant. Je me dis que ca va se délier. Seulement ce sont les 2 premiers kilomètres qui sont plutôt montant. A la fin de ces 2km, Aurélien me prends déjà 5 à 10m d’avance. Et moi je galère, ca ne tourne pas. Je n’arrive pas à mettre ma foulée en place en appuyant sur le milieu ou l’avant pied. Je suis déjà pas mal sur les talons (signe de fatigue) et donc l’allure s’en ressens. On avance tout de même à 18km/h voir 18.5 sur les portions plates (Plat jusqu’au 5km – fin de la premier boucle). Mais petit à petit Aurélien me prends encore quelques mètres. De plus je me retrouve seul alors que lui est avec Guillaume Laclergue qui lui fait le 5km. Dommage je n’arrive pas à prendre le wagon. Au passage du premier tour je prends bien 15 secondes dans la vue. C’est dur, j’ai mal aux cannes. La séances de côtes de la veille (rajoutée aux grosses séances de la semaine) se fait plus que sentir. Je m’arrache mais vers la fin de la montée au 7eme kilo environ je faiblis. J’ai du mal à monter.

Bruguieres2014 5 Sur le plat je me refais un peu et Aurélien en point de mire je relance et j’arrive à reprendre du terrain. Mais je ne pourrais jamais revenir sur lui. Vers la fin mon allure va retomber encore. Je passe le 9eme et il me tarde la ligne. Après un peu gymkhana sur l’herbe, sur les 400 derniers mètres pour passer les autres coureurs du 10 ou qui terminent le 5, la ligne est là. Je suis content de terminer et un peu insatisfait. Certes je sais que je ne pouvais pas être au top sur cette course mais ca m’embête de ne pas avoir pu montrer tout ce dont je suis capable. Je sais que je peux faire du 33’ environ en ce moment en étant frais mais finalement je ne peux jamais le faire. C’est frustrant mais l’objectif n’est pas là. Enfin cela sert encore de bonne séance d’entrainement : et encore un 10 bornes entre 34’-35’. En moyenne j’en fais 2 par semaine finalement et dans ces temps là. (Sachant que le record du monde sur 100km correspond à du 37’21 sur 10km… bon à enchainer 10 fois !!)

Ma semaine n’est pas tout à fait terminée. Après un pic-nic entre amis, je ressors pour mon footing du soir de 1h15. Sur la semaine j’aurais fais 173km. Il y a encore 1 an j’aurais jamais pensé pouvoir faire 173km (en faisant pas que des footings loin de là) juste après un marathon en moins de 2h30’. Je sais aussi que le corps est fatigué tout de même. J’ai une grosse semaine à faire la semaine prochaine (donc attention à la récup et au sommeil), avant de ralentir un peu pour aller faire le semi-marathon de Toulouse.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article

commentaires