Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 13:00

 

Petit article de mon ami d'athlé Benoit Rouzaud sur sa participation au 10km de Ramonville, le 9 décembre 2012. A toi Ben…

(pour info Dragster est son surnom et MAJI est le mien... Mobylette A Jambon Inoxydable)

 

Voici le traditionnel résumé de course (avec un peu de retard) du 10km de Ramonville Saint Agne dit « Ronde du Feu ».

 

Dernière édition pour cette course de fin d’automne organisée par les pompons, se déroulant généralement dans des conditions hivernales.

Mais là pour la der, tout semble réuni pour finir en beauté : des conditions quasi-idéales avec soleil, temps frais mais non glacial, et plateau relevé (c’était annoncé !).

Nicolas Fernandez est bel et bien présent pour défendre ses nombreux titres, Romain Courcières également, Vincent Poczekajlo, Jérôme Andrieu du Team 12, Aurélien Lescure… sans parler des seconds couteaux venus en masse : Aurélien Jean, Laclergue, Lafforgue, Chiaramonte, Brulet…etc…

 

De mon côté l’objectif est de finir l’année sur une bonne note sur 10km labellisé, juger de l’état de forme actuel, se situer sur un parcours pas forcément évident.

Preuve que la course n’est pas un objectif du coach, le mardi dans la semaine nous avons effectués une belle séance [3000m (9’37’’), 2000m (6’21’’), 1000m (3’03’’), 500m (1’22’’)] avec Damien Gayrard au coude à coude, nous relayant chaque 400m comme à la belle époque au BSC… J

Vincent Poczekajlo a fait la même mais sur une autre planète : 9’13’’ ; 5’59’’, 2’52’’… monstrueux le gonze.

Pas habitué à faire une telle séance la semaine de la course, je me demande si nous aurons récupérer pour dimanche…je lève bien le pied sur la fin de semaine.     

 

Dimanche 9 décembre, départ donné à 10h. La masse de coureurs est impressionnante, les inscriptions ont été plafonnées à 1200, et tous les dossards se sont arrachés.

Les 500m 1er mètres sont une boucherie : départ en descente… ça démarre très fort ! Laclergue à côté de moi au 300m se plaint d’un « mais c’est quoi le plan ? Ils sont partis comme des malades là où je rêve ? ». Et effectivement… Pourtant Fernandez est également à mes côtés à ce moment là, laissant la tête de course (Poczekajlo + Courcières team SATUC) lui prendre bien 50m d’avance, tranquille comme Nico !!!

 

Je ralentis également de peur de me mettre dans le rouge. 3’05’’ au 1e km… Devant Michael Chiaramonte et consorts ont formé un groupe de chasse.

Damien Gayrard me récupère à  ce moment là (il s’était laissé enfermer), et nous formons un duo…puis rapidement un trio avec Guillaume Girma dans nos foulées.

Girma relance au 3ème km et j’incite Damien à ce qu’on recolle : c’est le bon wagon !

Devant Michael est notre point de mire, lâché par le groupe Andrieu-Lescure-Brulet (récent vainqueur en solitaire du 10km labellisé de Portet en 32’35’’).

Nous nous relayons assez bien : Girma prenant des relais dans les parties montantes et nous sur le plat.

Progressivement nous revenons sur Michael.

 

Passage au 5ème km : 16’02’’. Wahhhouuuuuuu… il va falloir tenir… surtout que les parties dans les lotissements s’avèrent difficiles à négocier (faux plats montants avec dos d’ânes).

Chacun à ses passages à vides, mais les relais sont bien assurés, et finalement les km défilent.

 

Au 7ème km, nous reprenons Michaël ! Il ne reste qu’une boucle de 3km. Tout le monde s’accroche. Nous sommes 4 à disputer la 7ème place.

 

8ème km, Micka semble souffrir et être un peu décramponné au vue de ses « râles »… Girma tente plusieurs fois de se faire la male avant le finish… mais là hors de question de laisser partir, je lui colle le train, je veux ma revanche de Carmaux ! J Damien semble un peu juste. Micka doit avoir 20-30m de retard (selon les photos).

 

9ème km en bas du pont, je repasse devant et commence à augmenter le rythme dans la côte du pont. En haut, je relance, sans me retourner, il me semble que j’ai fait un trou, mais il faut tenir ! Et là, j’hallucine en entendant des « allez Micka ! » : mais d’où sort-il ?! J Je ne me retourne pas mais je sais que notre jeune prodige effectue une remontée du diable vauvert… j’en garde sous la semelle pour le stade. A l’entrée du stade justement, j’entends Damien me crier « allez Benoît » ce qui signifie «  attention mon gars ça revient fort » !

 

J’arrive à 200m de la ligne : je me dis surtout ne pas se désunir et finir concentré…et c’est ce qui se passe : je finis 7ème (dernier primé !) 3’’ devant Micka, 9’’ devant Damien et Girma, le tout en 32’30’’ (le même temps que MAJI l’an passé !!!)!

 

Super content de ma perf’, à ma place au classement ! C’est le niveau que j’estimais avoir sur cette fin d’année. Progression constante sur 10km labellisé tout au fil de l’année : de 33’49’’ début juin à 32’30’’ début décembre : encourageant. Allez pour se faire plaisir, on va dire qu’au vue du profil du parcours, on peut enlever 10-15’’ sur un 10 plus roulant. Toujours est-il qu’à parcours égal je bats mon record de 38’’, avec il est vrai des conditions météo bien meilleures.

 

Autre point positif, nous sommes un paquet de Satucistes dans les 20 premiers, la plupart batte leur record (celui de Damien datait de sa période cadet !).

Et que dire de la perf’ de Vincent Poczekajlo ? Tout simplement énorme ! 30’30’’ pour son 1er 10km depuis des lustres pour ce pistard (3’52’’ au 1500m, 1’53’’ au 800m, 8’31’’ au 3000m). Il aura disputé la victoire à Nicolas jusque dans les derniers hectomètres.  Nicolas aura fait une course intelligente, partant au train, revenant au train, et démarrant sur la fin : 30’19’’, record de l’épreuve explosé de presque 40’’...

 

Retour à l’entraînement avec de belles séances de fartleck et de piste en perspective…

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article

commentaires