Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2014 1 03 /11 /novembre /2014 11:37

Voilà ma semaine de stage est terminée et j’attaque une dernière semaine chargée en reprenant le boulot.

En ce lendemain de marathon, je n’ai toujours pas de courbatures mais avec l’expérience je me méfie un peu car il y a tout de même de la fatigue. Je fais donc ma sortie traditionnelle de 1h (12.4km) et ma séance balnéo.

Mardi. On reprend en douceur. Séance de 30’’-30’’ ce midi et footing de 50minutes le soir. Euh j’ai tendance à me sentir bien sur le footing et je fais plusieurs kilos à 15km/h (c’est l’habitude du stage qui revient).

Le mercredi, on allège un peu et contraint par une formation à  mon travail, je fais 1h15. Euh par contre je tourne à 3’41/km de moyenne. Ca tire un peu sur la fin car je suis contre le vent et parce que je viens de faire 4 ou 5 kilos en 3’37 face au vent.

Jeudi. Je suis toujours en formation au niveau du travail et donc je me dépêche pour mes séances du midi. Celle du jour est plutôt costaud. 1000 – 2000 – 1000 3 fois avec 1’30 de récup entre chaque portion et 3’ entre chaques séries. Les temps voulus : 3’15 sur les 1000 et 6’40 sur les 2000. Il fait chaud (30 Octobre et toujours 28°C) et y’a un peu de vent. Je fais le premier 1000 dans un sens, le 2000 en aller retour (je n’arrête pas le chrono pour le demi tour) et le 2eme 1000 dans l’autre sens. Le sens aller et plus facile que le sens retour : léger faux plat et sens du vent. Je suis finalement dans l’allure et résistant sur toute la séance … cool !!! Mes temps : 3’12-6’38-3’14 / 3’11-6’38-3’16 / 3’12-6’38-3’15. Petit bémol : pas le temps de m’étirer correctement, je me douche et je file en formation. Je mangerais à la pause de 15h30. Ca change du stage J J

Le soir, je ressors avec mon frère pour un footing tranquille de récup (45’). J’ai les jambes lourdes mais cela se déliera à la longue et on finira à près de 15km/h. Un peu d’abdo et lombaires et fini pour aujourd’hui.

Vendredi. 6h30. Je me lève pour ma dernière sortie de 10km du vendredi à jeun. On a changé d’heure depuis ma dernière séance comme celle-ci. Il fait jour maintenant, cool. Par contre il caille !!! Mais ca va c’est raisonnable. J’ai les jambes en compote ce matin. Je n’avance pas. Je crois que cela est du à l’accumulation mais aussi au froid lors d’une séance ou les muscles sortent à peine du lit. Mais bon ce n’est pas grave le but n’est pas d’aller vite. Je fais mes 10km en 48’. Allez au boulot !

Ce midi, footing de 1h15 – 17km. C’est encore de la récup. Il faut bien à des moments. Je n’ai pas vu la semaine passer entre les séances et la reprise du boulot. Cette journée va faire du bien avant de s’attaquer au dernier gros week end.

Samedi. Ouille, le réveil est dur. J’ai les jambes cramées. Le contre coup est là. La séance de jeudi a laissé des traces. Surtout le fait de ne pas avoir eu le temps de bien m'étirer. Je pars faire ma séance (unique aujourd’hui). 4km + 8km + 4km à allure marathon avec 4’ de récup. Je me suis fixé du 3’30/km. Le premier 4km passe assez bien même avec les jambes lourdes. Mais je commence déjà à ressentir des choses étranges. J’ai la jambe gauche qui a tendance à tétaniser à l’effort : c'est-à-dire qu’elle reste contractée en permanence. J’essai de me détendre. Sur le 8km, je commence à me battre un peu sur la fin car en plus je prends le vent. Et enfin sur le dernier 4, cela sera pas mal même s’il est temps que je m’arrête à cause de cette jambe. Là je ressens bien que je ne suis pas un surhomme et que le corps à ses limites. Les temps 14’01-27’58-13’59. De suite après ma douche j’enfile mes chaussettes de contention et je me fais un mélange (en plus de ma boisson Ergysport de Récup) eau gazeuse, jus de citron et bicarbonate de soude. Je ne vais pas faire grand-chose de l’après midi (tant mieux !!) car on fête l’anniversaire de ma nièce.

Dimanche matin. Ah je me sens plus léger. Je n’ai pas les jambes légères mais cela va largement par rapport à hier. Mon dernier gros week end se termine en beauté. Menu du jour 2h30 le matin à 3’54/km et 1h30 l’aprem à 3’54/km. Autant dire journée course. 9h15. Je cours sur 500m pour rallier le départ de mon parcours. Reset du chrono. Je pars tranquillement dans l’allure. Je tourne sur ma boucle de 11km. Sur le deuxième tour je vais commencer à me stabiliser sur du 3’52/km. En fin de celle-ci j’ai le malheur de croisé un vélo. Il ne regarde pas et me fonce dessus. J’ai juste le temps de crier, il s’écarte à peine, je mets le pied sur le coté, je l’évite mais je me retrouve dans le fossé avec la jambe gauche entièrement ….. dans les orties !!!! Au loin je l’entends s’excuser mais il ne s’arrête pas pour autant ! Quel … ! Je me relève et là ca me brule. Je ne suis qu’au 21eme kilo, ca va être infernal. Même pas d’eau pour passer dessus et j’essai surtout de ne pas me frotter. Tant pis je redémarre. C’est l’horreur sur 1 ou 2 kilomètres puis ca s’atténue mais je vais supporter jusqu'à la fin. Pire je vais le sentir jusqu’au lendemain. Du coup tellement énervé je me fais un kilo en 3’39. Allez dernière boucle. Le vent a forci et je commence à galérer contre. Du coup tout cela va se sentir sur la fin mais je suis dans les temps. J’arrive au 35-36eme km sur une route droite de campagne sans trottoir. Je croise d’autres coureurs et vélo. Puis une voiture arrive en face et j’entends une voiture derrière dans l’autre sens. Clairement on ne peut pas se croiser à 3. Les 2 voitures et moi. Pas grave pour la conductrice en face, elle ne s’arrête pas, me frôle et j’ai le coude qui touche son rétroviseur. Heureusement elle ne roulait pas vite. C’est la journée c’est pas possible !!! Je m’arrête un peu plus loin, je me retourne. La voiture est déjà assez loin et ne s’arrête pas. Je n’ai rien, je repars, je suis presque à la fin de ma séance, je me concentre sur cela au lieu de m’énerver. Puis un kilomètre plus tard, voilà qu’une voiture se porte à ma hauteur. C’est la voiture en question. La conductrice a le culot de me dire que je viens de lui casser son rétro ! En fait elle est revenue vers moi juste à cause de son rétro. Sa voiture n’aurait rien eu, elle aurait tracé sa route sans voir si j’allais bien. Je boue intérieurement, je ne veux pas la regarder, ni m’arrêter car je crois que j’aurais fait une grosse bêtise mais c’est dur de se contrôler. Elle me parle de son rétro … je lui demande si elle veut voir mon coude. Tout ceci à plus de 15km/h alors  j’en ai rapidement marre et je lui dis que je vais porter plainte. J’accélère, je visualise sa plaque d’immatriculation et je trace. Elle arrêtera de me suivre peu après. Du coup, perdant un peu le fil de ma séance je rentre chez moi en prenant 2 kilomètres de montée. Et bien là aussi, je vais les tourner en moins de 3’50/km alors que les montées sont assez sévères. 2h30’20’’ je suis chez moi avec 39km au compteur. Content mais ... les orties me brulent les jambes et j’appelle la gendarmerie mais on est dimanche et presque midi… Pas grave je le ferais demain. Place à la récup.

16h15 : je fais 600m pour rejoindre ma boucle. Allez go sur 1h30. Cela fait bizarre de repartir sur le  même type de séance que le matin. Je suis de suite sur la bonne allure. J’ai deux boucles à faire + un kilomètre environ. Sur la première boucle tout roule et je vais même attaquer les 16km/h face au vent. Houlà attention. Et oui effectivement la deuxième boucle est plus rude surtout que le vent est plus fort et je prends des rafales que je n’avais pas encore subies. Je m’accroche. Je prends mon mal en patience en attendant de l’avoir dans le dos. Lorsqu’enfin ca y est, je n’avance pas beaucoup plus vite car la journée commence à devenir longue. Résultat : 23.4km. Cool ca me va à quelque chose près j’aurais fait ce matin et cet après midi du 3’51/km de moyenne. Le journée se solde donc par 63.5km.

Ma semaine : 208.5km. Avec des allures corsées sur le jeudi notamment. Tout cela en sortant d’un marathon en 2h30. Satisfait. Demain c’est récup totale. Cela fera 66 jours consécutifs d’entrainement, cela devenait dangereux de ne pas couper et surtout je vais entamer la descente vers les mondiaux.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article

commentaires

bernard malgouyres 07/11/2014 17:52

Jérôme, pourquoi ne t'inscris-tu pas au championnat du monde WMA (masters vétérans) qui se déroule en même temps que le Mondial des nations à Doha ? Dominique Bordet et Magali Reymonenq sont
inscrits en + 45 ans ; Jérôme Andrieu et Gwenaelle Guillou en + 40 ans.

Paul 03/11/2014 12:31

66 jours consécutifs d'entraînement !! marathon en 2h30 et une semaine à 208 bornes !! Les superlatifs me manquent Jérôme c'est hallucinant tes perfs...
Fais très attention à toi, 2 mésaventures coup sur coup dans la même séance c'est un signe qu'il faut rester bien lucide. La santé avant tout.
Tu as toute mon admiration et mes encouragements, FOrza pour la dernière ligne droite avant les Mondiaux !