Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 octobre 2014 3 29 /10 /octobre /2014 08:33

Vendredi. Le temps est au beau fixe et pas de vent à signaler. Mise à part les entrainements, cela sera une journée sans sollicitations diverses. Ce matin au programme 4*3000 récup 2’30. Je pars avec mes deux lièvres Régis et Jérôme. Les deux ont des foulées de pistard et sont à l’aise sur ces séances. On fera les 2 premiers tranquillement en 9’50 et 9’47. Puis sur le 3eme ils vont le décrocher à la moitié environ et le dernier je serais seul. Résultat 9’53 et 9’48. Le seul hic c’est que je pense qu’il n’y avait pas tout à fait 3000. Mais bon je suis sûr de les avoir fait au moins à 18km/h (10’ au 3000). Bon j’espère que cette séance ne sera pas celle de trop pour le marathon dimanche. Mais toujours pareil on fera une dernière séance kiné en suivant et ca change tout. Le soir 1h15 à 14.5km/h. Ce soir les personnes de la formation entraineur et ceux du 24h sont partis. Nous nous retrouvons donc juste 10 à manger. Quel calme. Ca rigole bien. Depuis mardi ou mercredi la cohésion s’est faite. On est prêt.

Samedi matin. Nous partons à jeun, non pas faire un footing mais à St Etienne faire un prélèvement sanguin obligatoire pour le suivi médical quand on est en Equipe de France. Cela prend un certain et nous revenons prendre notre petit déj qu’a 9h. Et comme tout le monde a du trajet pour rentrer, nous partons faire notre footing d’1h à 10h15. Le ventre est un peu lourd mais cela va se tasser à la longue. De toute façon nous allons imprimer un rythme de touriste : 13.5km. Après le repas de midi, nous voilà chacun reparti dans nos régions respectives … déjà… En arrivant chez moi pas le temps de ranger mes affaires, je pars faire un mini footing avec mon frère et quelques accélérations pour se décontracter du trajet en voiture et avant le marathon demain matin. Puis je prendrais le temps de revoir mes enfants et ma compagne, même si je vais rapidement sombrer vers 22h. Au passage mon entraineur m’appelle en me disant qu’il ya une féminine Russe qui veut partir sur les bases de 2h30 demain. Bon ben va falloir que mes jambes soient au rdv, même si au footing ce soir j’avais les jambes légères. On retarde l’heure cela va faire du bien cela aussi.

Dimanche. Levé avant le réveil. Et oui j’ai le rythme de la semaine et comme on a changé d’heure je suis réveillé à 5h45, mais en forme. Le temps est superbe et pratiquement idéal. Il fait une dizaine de degré au départ, un grand soleil et pas de vent. Mes jambes sont dans le même état qu’hier soir. Parfait ! Je ne sais pourtant pas ce que ca va donner car il faut que j’imprime du 3’33/km et moi ces derniers temps sur du long je fais plutôt 10 à 15 secondes de plus. Mais bon j’ai une énorme caisse en ce moment. MTlse2014 GroupeLes premiers kilos me rassurent. Je suis bien à cette allure et j’ai même tendance à pousser un peu trop. Je me méfie toujours car la route est longue. Passage au 10 en 35’15 (base de 2h29’ au marathon environ). Puis quelques mètres plus loin, deux kenyanes mettent le feu aux poudres et s’échappent. Mais qu’est ce qu’elles font ??? Je laisse faire, on se regarde avec la Russe et on se dit que ce n’est pas inquiétant. Pour autant, mon entraineur en scooter me dit d’aller peut être les chercher. Et là, commençant à avoir un peu de bouteille dans ce rôle là, je ne m’inquiète pas et j’accélère au train et je fais aussi attention à ce que la Russe suive car sinon le chrono final de la 1ere femme ne sera pas au rdv. Elles risquent tout simplement de toutes exploser. On va faire des kilos à près de 18km/h. MTlse2014 Russe et moiAu 14eme déjà on en rattrape et dépasse une. L’autre remet une accélération. Elle finira par être repris au 17eme. Et la marche en avant continue. Nous sommes donc maintenant tous les 3 toujours sur le même tempo. Passage au semi en 1h14’05. Je mène toujours la danse et je prends au passage quelques coup de vent sur le retour vers Toulouse : mais ce n’est pas violent. Et puis j’accuse le coup sur la ligne droite qui va au 25eme. Je sens d’ailleurs la Russe qui me talonne et relance. Avant le 25eme je me replace en tête pour assurer mon rôle. MTlse2014 Attaque RusseEt au 26eme sur une légère descente, elle remet une couche. La kenyane suit et moi je laisse couler. 500m plus tard je rattrape la kenyane et la passe. Mais impossible de revenir sur la Russe, il faut dire que je suis dans le creux de la vague. Je paye mes efforts fournis depuis le début à amortir les accélérations. Euh j’ai peut être aussi quelques kilomètres de la semaine qui remontent ! Mais je ne lâche pas l’affaire et j’essai de bien faire jusqu’au 30eme. Je passe ce fameux 30eme… seul. La kenyane a perdu le fil et la Russe a pris 250m d’avance. Mon rôle de lièvre est terminé. Je continue et me laisse guider par mes sensations. Puis vers le 35eme, je sens que je vais mieux. Je ne sais pas combien de temps j’ai perdu et je m’en fiche, je ne regarde pas ma montre. Je reprends les commandes de mon corps. Et puis je vois un coureur au loin. Je suis en train de fondre sur lui. Passage au 38eme, je le double et le reconnais avec son maillot du stade Toulousain (Sadek Bahla). Je me dis alors que je ne suis pas trop mal. On m’annonce 9eme de la course. Puis un autre coureur apparait. Mais là je sens que je ne vais pas pouvoir aller le chercher. Ce n’est pas grave. Je passe le 40eme, puis le 41eme. Et au 41.5 environ, je me sens porté par le public et d’un coup je me fais un sprint magistral jusqu’au virage avant les 200 derniers mètres. Il n’y qu’a ce moment là ou je regarde mon chrono. Je vois un 2h29’xx !! Trop bon !!! Je vois la place du Capitole. Je rentre sur le tapis rose et je laisse éclater ma joie.MTlse2014 Arrivée Je suis hyper content car en franchissant la ligne, j’aurais 246km dans la semaine. Et faire un 2h30’10’’ au marathon (en épongeant des accélérations) dans ces conditions-là, je me surprends moi-même et je me dis que ca y est je suis prêt pour les mondiaux. Il va falloir gérer la forme et les semaines restantes mais le moral est là. J’ai une condition d’enfer et je n’ai jamais eu cela. J’ai zéro courbature et je n’en aurais aucune. C’est tout simplement hallucinant. Cela veut dire aussi que je vais pouvoir retravailler très rapidement. Je verrais la Russe plus tard qui me sautera au cou pour me remercier : elle fait tout simplement un 2h28’18. Enorme !! Chrono de niveau international. Elle peut effectivement me remercier car sans moi cela ne ce serait pas passé ainsi surtout avec le scénario improbable du 10eme kilomètre. Mais il faut aussi dire qu’elle a été très costaud et physiquement et mentalement. Chapeau madame ou mademoiselle. Et elle, au moins, elle sait reconnaitre mon travail. Cela fait plaisir.

 

14h. Aller je rentre voir ma famille un peu car demain c’est boulot.

Partager cet article

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article

commentaires