Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 15:12

 

MarathonToulouse2012.jpg

 

Dimanche 28 Octobre 2012, me voila dans le métro avec a cette heure ci pratiquement que des coureurs. Direction Saint Michel pour un petit kilomètre de marche avant de rejoindre le départ sur le pont Pierre de Coubertin.

La température a chutée ces derniers jours et avec le vent du nord qui souffle, le ressenti doit être d’environ 2 degrés. Il va falloir sortir les gants. Au départ je retrouve mon pot’ de promo qui vient ici faire son premier marathon : objectif 4h. On discute pas mal ensemble et c’est déjà l’heure de se changer pour l’échauffement. Je rencontre Julien de l’organisation qui me file un GPS à porter au bras. De fil en aiguille je me retrouve en retard pour mon footing de chauffe. Aller c’est parti. Je me sens bien ce matin et puis je n’ai aucune pression car je reste dans mon rôle de lièvre des premières féminines jusqu’au 30eme km.

J’avoue que je fini par enfiler ma tenue de course un peu a l’arrache avant le départ. Et c’est parti !!! Nous voilà lancé pour un peu plus de 42km. La base donnée par l’organisation est du 1h17 au semi. Dés le départ j’essai de me caler dans l’allure tout en regardant dans le rétro ou sont les premières femmes. On passe en retard au 1er kilo et je commence a attendre ces dames. Les premiers kilo sont laborieux et on passe au 5eme avec 17secondes de retard…. Ca promet !! Surtout que ca n’a pas l’air de vouloir accélérer.  Bon faut dire que le vent souffle sur le premier semi mais la en pleine ville on est quand même assez protégé.

J’arrive à me caler sur leur allure (l’inverse de ce qu’il faut faire pour un lièvre) car dès que j’essai d’imprimer le rythme voulu, ca décroche. On a quand même accéléré car on passe au 10eme avec un retard de 15secondes. Mais comment cela va se passer car on attaque les bonnes lignes droites avec le vent.

15eme kilo : 20 secondes de retard.

Pour ma part je me sens toujours aussi bien ce matin. Faut dire que l’allure n’est pas très rapide. Je fais attention à ce que je fais tout de même car la course est longue mais j’en profite pour répondre aux spectateurs qui me reconnaissent et j’apprécie même les divers groupes de musique le long du parcours.

On a déjà commencé à rattraper des coureurs. Certains s’accrochent et du coup on est un groupe assez important.

Passage a St Alban : ma famille est la comme chaque année. Je leur dit bonjour. Je fais une petite grimace a ma fille pour la faire rigoler. Passage au semi 1h17’50 : ca coince pour certaines. Et je me retrouve avec une Ukrainienne dans les talons alors qu’elle se cachait jusque là. Ca y est on va prendre majoritairement le vent de dos. Enfin il y a pas mal de passage jusqu'à la fin ou le vent sera de ¾ face car il a plutôt une direction Ouest - Nord Ouest.

A partir du 23eme (je crois), il ne reste plus que l’Ukrainienne en tête. Moi il commence a me tarder le 30eme kilo car je me sens toujours aussi facile ce matin et j’ai des fourmis dans les jambes mais bon j’attends toujours la féminine  même si le rythme baisse petit a petit.

Voila le 30eme arrive : presque 1h51’ on est plutôt sur les bases de 2h36’ et vu le rythme, je me dis que la première femme va encore perdre du temps et surement arriver au moins en 2h38-2h40.

J’accélère tout en faisant attention car je me rappelle de l’année dernière ou l’accélération m’avait vraiment entamé. Je passe a du 3’30/km. Personne ne suit. Et je commence à ramasser du monde. Au passage dans Borderouge, je m’arrête pour un bref arrêt pipi. Puis je reprends mon rythme. Il y a des passages ventés ou je suis en 3’35-3’40/km. Mais le reste du temps la machine est lancée et je reste sur mon 3’30. Je suis bien. Je n’ai mal nulle part. Je déroule en somme. Et je rattrape des coureurs ce qui me donne encore plus de baume au cœur car a chaque fois cela me fait un point de mire. Je me surprends car je n’ai jamais été aussi bien sur la fin d’un marathon (bon je ne suis que sur du 3’30 au kilo aussi). Je passe le 41eme. J’ai droit devant un coureur a environ 300m. J’essai de relancer. Je suis en train de le rattraper. Avant le dernier virage pour l’arrivée, je ne suis plus qu’a 50m mais il me voit arriver. Lui aussi dans un dernier élan, accélère. Je finirais à 5sec de lui. Je passe la ligne. Je suis essoufflé de ma dernière accélération mais je suis frais. Je pourrais continuer. Chrono 2h34’14 : j’ai récupéré 2 minutes depuis le 30eme kilo. La première féminine termine en 2h38’22.

Au final j’ai quelques courbatures au mollet pendant 2/3 jours mais pas plus. Je pense que les 2h34 au marathon sont devenus une formalité. En juin dernier j’avais fait ce temps la au marathon de Tarbes sous la chaleur. Faut dire que cet été j’ai fait pas mal de sorties longues en prépa d’un 100km.

Pour finir mon ami Sylvain fera 3h56’ pour son objectif de 4h. Je suis très content pour lui. Un autre ami coureur Aurelien Jean termine en 2h44’ très proche de son objectif et je suis certain que ce n’est que le début pour lui. Voici le classement des 20 premiers.

 

1 BITOK Benjamin SH 02:12:23 1

2 ATSEBHA Hailemariam SH 02:14:13 2

3 KIPCHICHIR Vincent SH 02:17:01 3

4 ETANA Getachew Endisu SH 02:19:13 4

5 PELISSIER Cédric SH 02:19:26 5

6 KEBEDE Lelisa SH 02:20:44 6

7 HAFNAOUI Nordine VH1 02:31:04 1

8 POUSSOU Cyril SH 02:31:42 7

9 MELI James SH 02:32:53 8

10 BEVENOT Damien SH 02:33:07 9

11 ANDRIEU Jerôme SH 02:34:09 10

12 BELLANCA Jerôme SH 02:34:14 11

13 AZZAR Karim SH 02:35:21 12

14 VILLETTE Sébastien SH 02:35:27 13

15 BEZANCON Teddy SH 02:35:35 14

16 LEHONKOVA Nataliya SF 02:38:22 1

17 MISERETTE David SH 02:38:41 15

18 LACLERGUE Guillaume SH 02:38:56 16

19 SOULIER Laurent VH1 02:39:49 2

20 VIDAL Patrick VH1 02:40:06 3

 

Partager cet article

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article

commentaires

Reina CHristia 09/11/2012 22:20

BRavo pour ce commentaire et une super course pour t'avoir aperçu sur le parcours