Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2017 1 13 /11 /novembre /2017 11:45

Tout est dans le titre !

 

Je me suis reposé pendant  quinze jours suite à mon rôle de lièvre au marathon de Toulouse. Il fallait bien après une année 2017 assez chargée. C'est surtout que j'ai réussi le pari d'enchainer le 100km de Millau tout juste trois mois seulement après le Championnat de France de 100km à Cléder, avec la victoire aux deux épreuves. Donc pas de tout repos.

 

Aujourd'hui, lundi 6 Novembre, je réactive mon corps, j'élimine les déchets accumulés :) en faisant un footing d'une douzaine de kilomètres. Je sens bien les kilos en plus !

 

Mardi soir. Je suis à mon club. Je vais enfin utiliser la nouvelle piste d'athlé refaite cet été. J'en suis ravi ! Mais ma joie est de courte durée. En effet, depuis mai dernier je me traine un problème à un pied. J'ai vu mon médecin la semaine dernière et il m'a débloqué une articulation. Mon tendon qui gonflait souvent est nickel mais à un oedeme. En gros y'a de l'eau dans les tissus. Je vais le traiter petit à petit maintenant que mon pied est débloqué.

Mais pour ce soir, j'ai encore des douleurs autour de la malléole du pied, ce qui me déclenche des douleurs au tendon.

Je vais tout de même faire ma séance de 10*200m mais pas rassuré et pas dans la joie. J'arrive tout de même à faire du 34"6 de moyenne et très régulier. Le chrono me va, en reprise et avec les kilos en trop.

Je m'inquiète par contre pour mon pied. Je me dis qu'il faut reprendre et que le corps va se remettre en place car cela fait un moment que j'y force dessus avec une mauvaise position.

A surveiller et potentiellement un retour chez le médecin s'impose.

 

Mercredi. Footing de récup: 14.7km - 1h10'. Mon pied me fait moins mal. Avec la séance d'hier, j'aurais peut être forcé mon corps à reprendre une bonne posture ? à voir. En attendant je glace tous les jours 2 fois par jour et j'applique de l'argile verte la nuit.

 

Jeudi. Ce midi, dans le vent et le froid, petite séance de rythme à 80-85% de VMA. 5km en 17'24 - 3'29/km. J'en chie sur la fin mais pour une reprise c'est pas trop mal. Et mon pied confirme son renouveau. Ce n'est pas parfait mais j'ai l'impression qu'il se remet sur le droit chemin.

 

Vendredi. Le midi je rencontre un futur nouveau membre de mon staff (fictif, que des gens qui ont la générosité de m'aider et qui croient en mon projet) en la personne d'un docteur à l’hôpital Larrey de Toulouse. Il va me suivre pour mon objectif de 2018. Je vous en dirais plus au fil de l'eau.

Du coup le soir, ayant mes enfants, je reste chez moi et je ne peux m'entrainer.

 

Samedi. Mes amis de l'athlétisme viennent à la maison pour un repas qui devient presque annuel. Difficile de se voir tous réunis le long de l'année, alors c'est une bonne occasion.

Ben et Nath viennent en avance pour faire un entrainement. On part sur le bord du canal pour faire la séance de Ben. Nath et moi sommes en reprise donc pas totalement d'obligation sur le plan d'entrainement. On fait 45' de footing puis 2*8minutes à 3'29/km (pour ma part), Ben à peu près pareil, Nath bien devant plutôt en 3'25. C'est qu'il en a fait des séances à cette allure voir moins pour son marathon.

J'avoue que sans le footing de récup de vendredi, je galère un peu et surtout aussi car je ne suis pas du tout affuté. J'ai le souffle assez court.

On rentre en footing.

On se presse un peu car les autres arrivent. Le repas et l'après midi seront un super moment de retrouvailles. Top !

 

Dimanche. Vu la journée d'hier, je modifie un peu ma séance du jour. Je me décide pour 40' de footing suivi d'exos de travail de pied. Puis Je m'enquille 6*500m en descente entre 18.5 et 19km/h. La remontée se fait tranquillement. je termine en footing sur 10'.

 

Voili semaine reprise (87km), y'a du boulot de fonte graisseuse et de remobilisation cardiaque et pulmonaire. Comme prévu l'accent va être mis sur le travail à VMA au moins jusqu'à la fin de l'année.

 

 

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
12 novembre 2017 7 12 /11 /novembre /2017 10:14

 

Pour Millau, j'ai rencontré Caroline Dusseau. Elle est pharmacienne, réfloxologue plantaire et micro nutritionniste. Rien que cela !

 

Cette personne m'a orientée sur plusieurs choses en terme de micro nutrition. Pour le pré 100km et le post 100km.

Je lui attribue notamment une partie de ma forme le jour de la course. Souvenez vous quand je disais que c'était mon premier 100km ou je n'avais jamais eu mal aux jambes !!

Certes il y a la préparation physique mais cela ne fait pas tout.

Personnellement j'ai bien compris cela depuis des années mais Caroline m'a permis de peaufiner la prépa avec toutes ces connaissances dans le domaine.

 

Car oui ! Quand on fait de telles distances, on doit regarder ces aspects là. L'aspect nutrition est OBLIGATOIRE et pour ma part la micro nutrition l'est tout autant ! A savoir quelle perf vous voulez faire ?

 

Alors la micro nutrition c'est quoi ? C'est le fait de s’intéresser à tout ce qui est vitamines, minéraux, acides aminés. Ça vous parle ? On entends beaucoup de coureurs parler (se soucier??) de glucides, protéines, lipides. OUI, c'est important. Mais savez vous que sans les minéraux, vitamines et autres, le corps ne peut pas utiliser au maximum ces fameux glucides !

Et oui (encore) je sais cela fait beaucoup de choses à prendre en compte. Mais ou placez vous votre curseur de performance ?

Moi je sais.

Je suis donc également en train d'appliquer tous ces conseils de post 100km: reconstruction de l'intestin par exemple, basification de l'organisme...

 

On me dit souvent que je ne suis (presque) jamais blessé alors que j'en fais plus que le commun des coureurs. Oui je pense avoir un corps résistant mais cela ne fait pas tout. J'ai commencé à courir à la sortie de mes études et ce qui m'a préoccupé en premier était la nutrition ! Je n'ai compris les concepts de l’entrainement que bien plus tard en intégrant un club.

 

Alors voilà. Je me devais de lui faire honneur et de la mettre en lumière car finalement ceux sont des personnes comme celles-ci qui m'accompagnent, croient en mon projet et m'apportent tout leur savoir.

 

Je me permet donc de vous la conseiller. Voici sa carte ainsi que sa proposition de suivi.

 

Merci Caroline.

 

Je vous propose de vous accompagner pour garder ou retrouver la forme et rétablir divers déséquilibres ou inconforts, sur le plan nutritionnel et micro-nutritionnel (l'infiniment petit dans nos assiettes!), ainsi qu'à l'aide d'une technique manuelle et énergétique: la réflexologie plantaire.
Mon expérience de pharmacienne et mes nombreuses formations en la matière, vous assure le sérieux de mon expertise ainsi qu'une prise en charge globale de vos problématiques, y compris à l'aide de supports de naturopathie tels que l'aromathérapie, la phytothérapie, et l'homéopathie.
Je vous accueille à mon cabinet sur Blagnac sur RDV.
Ma préparation Millau, c'était aussi cela !
Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 10:17

Lors de mon 100km de Millau et surtout après le 100km, en vue de mon rôle de lièvre sur le marathon de Toulouse tout juste 3 semaines après, voici ce que j'ai pu faire au niveau "alimentation" pour avoir un maximum d'énergie sur le 100km et pour récupérer au plus vite.

 

Premièrement, lors du 100km, je me suis bien sûr alimenté avec les boissons énergétiques de mon partenaire Ergysport : Effort Menthe et Pêche. J'ai alterné successivement les gouts pour ne pas être écœuré: ce qui arrive fréquemment sur des longues distances. Je trouve que les gouts de ces boissons ne sont pas trop prononcés ni trop sucrés (en gout, sinon c'est sucré car c'est bien le but de la boisson énergétique) et donc permettent d'éviter cette sensation de ras le bol. De plus celles ci contiennent ce qu'il faut : glucides, vitamines, acides aminés...C'est pour cela que je fais confiance à Ergysport. Moi sur ce 100km, je les ai dosé à 3 dosettes pour 500ml. J'ai calculé de façon à être proche des 60g de glucides par heure entre la boisson et les autres produits.

 

Pour avoir ces 60g de glucides, j'ai complété avec des produits de Ergysport dont je ne vous parlerais pas car non commercialisé encore. Mais dès que cela sort je vous le dis!

 

Et grâce à mon "testing" pour Decathlon Escalquens, j'ai pris les gels Ultra 700 spécialement étudiés pour les longues distances. ils apportent des glucides, des vitamines et des acides aminés (BCAA). J'ai pris le gout citron. Les pochons sont pratiques à ouvrir. Le gel est assez fluide pour bien l'avaler et le gout est pas trop mal. Je pense que peut être il faudrait qu'ils fassent un petit effort de ce côté là. Mais c'est tout à fait acceptable.

 

Le résultat est sans appel. Après maints essais sur la distance, je crois avoir quasi trouver mon mode de fonctionnement. Il faut dire que cette fois-ci, j'avais calculé précisément les apports des divers produits.

J'ai testé ! .... protocole 100km
J'ai testé ! .... protocole 100km

En ce qui concerne mon arrivée post 100km. Je m'étais préparé dans un sac remis à ma famille, mes affaires pour me couvrir mais surtout ma propre alimentation d'après course. Le but comme décrit plus haut était de pouvoir récupérer le plus rapidement possible, sans tomber malade (souvent le cas après un 100 car l'immunité est au plus bas) et faire disparaître les courbatures dans un temps record pour pouvoir reprendre un entraînement certes allégé mais sur des allures plus rapides en vue de mon rôle de lièvre des premières féminines au marathon de Toulouse le 22 Octobre.

 

Le protocole fût le suivant.

Tout d'abord j'ai pris ma boisson Ergysport Regen contenant des glucides mais également des protéines et des BCAA pour la reconstruction musculaire. Ensuite LE produit miracle de Ergysport, les gélules Recup !! Je les ai pris en surdosage et plusieurs fois dans la soirée. C'est vraiment un décontractant efficace et rapide. C'est assez impressionnant : on peut apprécier les effets au jour le jour.

 

Puis pour compléter et faire remonter les niveaux en vitamines et minéraux, deux bouchons de Oligomax Ergysport et 8 à 10 comprimés de Spiruline de mon spirilunier du Tarn Nuternel.

A noter que ces deux produits sont mon pain quotidien.

J'ai testé ! .... protocole 100km
J'ai testé ! .... protocole 100km
J'ai testé ! .... protocole 100km
J'ai testé ! .... protocole 100km

Enfin comme Millau est musculairement exigeant en raison de son dénivelé, j'ai porté mon attention sur la partie reconstruction musculaire. Pour cela, je m'étais préparé un bidon de boisson protéinée au chocolat de Aptonia. Puis j'ai mangé car au bout d'un moment il faut bien du solide, une barre protéinée Aptonia et sur plusieurs jours j'ai croqué des BCAA.

Tout ceci dans le but de relancer le catabolisme c'est à dire la régénération du muscle. Le plus de la boisson chocolatée c'est qu'elle a très bon gout. Lorsque l'on termine un 100km, on n'a pas forcément envie de boire des choses avec un gout que l'on a eu sur le 100. Là le fait de boire chocolaté, cela amène le petit plaisir de fin de course. On se fait du bien en se faisant plaisir. Vraiment je conseille.

Au niveau de la barre protéinée, c'est pas mal mais il y a à redire un peu sur la texture. Je la trouve un peu pâteuse. Après sur les apports annoncés, c'est ce que je recherchais.

Enfin les BCAA sont des comprimés à croquer, tel un bonbon, on pioche dans la boite sans trop sans rendre compte. Très bon gout, facile à digérer.

J'ai testé ! .... protocole 100km
J'ai testé ! .... protocole 100km
J'ai testé ! .... protocole 100km

En effectuant ce protocole, j'ai pu faire du vélo le lundi, reprendre à courir le mardi. Je n'ai pas appuyer les jours restant de la semaine lors de mes footings mais j’aurais pu.

Le dimanche donc 6 jours après, j'ai fait une sortie de 14km en 56'50. Puis la semaine suivante je me suis entrainé tous les jours sauf le jeudi. Avec par exemple 8km piste le mardi soir en 28'49 soit du 3'36/km. Le vendredi 3km(10'24) - 3km(10'24) - 2km(7'05). Le dimanche, 6*5' récup 1'30 allure 3'33/km.

 

Enfin cette semaine avant le marathon, mardi 2*10*30"-30" sur de l'allure partant de 3'10/km à 2'49/km.(Cela reste du 30"-30" tout de même). Et enfin un petit 3km le vendredi pour imprimer le rythme du marathon dans mon cerveau, soit  à 3'38/km.

J'ai donc très bien récupérer après un 100km dès plus exigeant.

 

Le protocole a été concluant. Dimanche j'ai emmené les deux premières féminines sur 25km en 1h30'59" soit du 3'38/km.

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
17 octobre 2017 2 17 /10 /octobre /2017 09:12
Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
16 octobre 2017 1 16 /10 /octobre /2017 09:14

Les modalités de sélection pour le mondial en Septembre 2018 en Croatie sont officielles sur le site de la FFA !!

Sélection Mondial de 100km 2018
Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
25 septembre 2017 1 25 /09 /septembre /2017 11:51
MILLAU: ....dans 6 jours.

J'écris cet article à 6 jours de la course.

 

Cette semaine j'ai fait plutôt du repos lundi avec sophro le midi et 40' de home trainer cool le soir.

 

Mardi 30' de home trainer le matin et un peu de rythme en partant sur de l'allure 100km et en se "dégourdissant" les jambes par la suite. 15km en 55'40. Le soir au club un peu de vélo pour accompagner mes athlètes.

 

Mercredi. Le soleil ressort enfin et le vent s'est estompé. Le matin c'est séance de sophro avec Fabienne puis le midi rebelote 15km mais sans forcer et au final le rythme s'installe avec facilité. Top ! 15km en 56'45.

 

Jeudi. 40' de home trainer le matin au réveil. Le midi sera consacré à de la sophro.

 

Vendredi. 30' de home trainer le matin. Ce midi, le classique de la semaine, 15km, version soft, 1h01'34.

 

Samedi. Bon là je commence mon régime diététique compétition longue. A partir de maintenant jusqu'à mardi soir, je vais bouffer du gras !! Je ne fais pas un RDS (régime dissocié scandinave) à l'ancienne mais en gros ma part de glucides passe à environ 30%, seulement, de mes apports quotidiens. Sacrés calculs à faire mais cela se fait. Et ce matin pour commencer à épuiser les réserves de glucides rien de tel qu'une sortie un peu plus rapide. Séance du jour 10km en 35'40 puis 5km en 19'32. Voili.

 

Dimanche. Je continue sur ma distance fétiche du moment 15km à 3'51/km (57'49). En commençant à avoir les réserves plus basses ce n'était pas si évident que cela. Mais cela prouve que mon travail diététique commence à payer. Dur de voir passer sous les yeux un super gâteau d'anniversaire (ma fille et moi) concocter par ma femme. Et les enfants qui se demandent ce que je fous .... :)

 

Pour cette semaine, réduction drastique du kilométrage (75km) et 2h20 de home trainer en roue libre. Les sensations sont bonnes. Dès que j'accélère, cela réponds : normal. Mais le jour J, les accélérations ne seront pas permises (si ! sur les 5 derniers kilomètres:) ).

 

Pour la semaine prochaine je conserve une petite activité physique journalière, en pensant à me coucher tôt, à me préserver du stress et en prévoyant calmement et à l'avance mon week end sur Millau.

 

J-6 !!

 

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
18 septembre 2017 1 18 /09 /septembre /2017 10:27

Voilà. Les trois dernières semaines. La gestion est le maitre-mot.

Gestion de l'effort, du sommeil, de l'alimentation, de la récupération etc ....

Le changement de temps commence à se sentir. Il ne faut surtout pas prendre froid ou subir des écarts de températures.

C'est aussi la rentrée au travail. Même si pour ma part j'ai terminé mes vacances il y a bien longtemps, les effectifs sont au complet et "il faut faire tourner l'usine". Le stress des projets remonte en flèche. .... Et les bouchons sur la route s'accentuent !

C'est aussi la rentrée scolaire. Depuis une semaine, le rythme familial a changé. Le planning est plus chargé.

Enfin c'est également la reprise au niveau sportif, cette fois ci en tant qu'entraineur.

Le tout cumulé rend la vie trépidante mais il faut savoir faire son égoïste et se préserver lorsque une échéance importante arrive. (Ce que je ne 'avais pas trop fait lors du dernier championnat de France).

 

C'est une gestion quotidienne pas simple lorsque que l'on s'entraine comme un athlète de haut niveau sans être professionnel.

 

Cette semaine, après mon 50km de dimanche, je me permet en ce lundi un peu de home trainer le matin et un footing de récup de 10km le midi. Le soir c'est massage et sophro.

 

Mardi. Je débute ma journée au saut du lit par 30minutes de home trainer. Puis le midi je pars sur 20km de séance en mode fartleck pour le 100km. Je m'explique. Je commence la phase ou je fais moins de kilomètres mais j'accélère un peu et je travaille l'allure 100 sur la fatigue. Donc je me suis prévu 5km à 4'/km puis 5km à 3'45/km, 5km à 3'30/km et 5km à 4'/km (sans pause entre chaque).

 

Je me dis qu'après ma séance de dimanche et avec le vent du jour cela va être un peu rude. On verra. Je pars sur mes premiers 5km. Je suis de suite sur du 3'59/km. Bien. Puis je me sens bien. Sans le vouloir je me retrouve à du 3'52 de moyenne sur cette partie !! J'ai déjà attaqué le 3'45/km sur la fin.

Je poursuis donc sur ma lancée et en fait, je suis super bien !! C'est ce genre de jour que l'on apprécie énormément: tout roule. Du coup voyant mes allures je me fais les 10 prochains kilomètres en 35'19. Je ralentis tout de même pour les 5 derniers car c'est la période pour en garder sous le pied. J'ai l’impression de me trainer sur ces 5 derniers et pourtant je vais les faire en 3'40 de moyenne. Voili 20km bouclé en 1h13'.... et qu'est ce que je suis bien !! mince c'était aujourd'hui qu'il fallait faire le 100, peut être.

 

Le soir je cours 5km avec le groupe des sessions d'entrainement au Marathon de Toulouse.

 

Mercredi. Ce matin séance de sophrologie avec Fabienne. Puis je pars au boulot.

Comme prévu à partir de maintenant, j'alterne un jour de charge, un jour de récup. Donc ce midi, c'est 10km de récup suivi de quelques lignes droites et un peu de gainage.

 

Jeudi. Allez hop ! Levé à 6h20. Je file sur mon tapis de course. Je cours 2km à 12km/h. puis Je me place à 13km/h et 6% de pente. J'enquille 6km. Et au final je récupère sur 2km à 12km/h. Douche, p'tii déj et je file au boulot.

Le midi. Sortie de 15km prévue à bonne allure. Je m'étais fixé 3'50/km. J'ai un peu les jambes qui tirent avec la séance de ce matin mais ça se délie. Je suis en canne cette semaine. Je termine les 15km en 55'43, souple. Cool.

 

Vendredi. 30minutes de home trainer au réveil. Ce midi 10km de récup suivi de quelques lignes droites.

 

Samedi. Le matin, avant le mauvais temps, rappel de dénivelé. Je suis sur ma côte de 1.1km à 9%. Après un petit échauffement, je la monte et descend 5 fois. Je suis sur du 12km/h environ en montée et du 19.5 en descente. Ca va plutôt bien. Je suis aguerri à l'exercice maintenant. Je n'ai toute fois pas mis ma veste lestée cette fois ci car trop proche de l'échéance.

Le soir je ressors pour 8km de récup.

 

Dimanche. Dernière sortie un peu longue (y'en a qui vont hurler) : 30km. Ben oui mais pour un 100km, une sortie de 30 c'est relatif. Je pars sans ravito et je déroule sans me prendre la tête. Je termine en 1h58'54. Voili.

 

La semaine se termine sur un 135km au compteur et quelques passages sur home trainer.

Je me suis senti en forme cette semaine. Il faut que cela dure jusqu'au 30 septembre. C'est peut être le bon tempo car les deux semaines qui arrivent sont encore moins chargées voir carrément réduites. Il faut faire le plein de tout: énergie, force, mental.

 

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
11 septembre 2017 1 11 /09 /septembre /2017 09:53

Dernière grosse semaine.

 

Et comme souvent je commence ce lundi par un footing de 10km de récup suivi de quelques lignes droites. Il faut bien reposer le corps un peu. Et là il y en a besoin. Le soir je prends soin de faire de l'electro, du massage et de la détente en sophrologie.

 

Mardi. J'ai toujours les jambes moyennes. Je me suis noté 15km avec un petit fartleck au milieu. Je me fixe 2*10*30"-30". Je fais footing sur 9km d'abord. Et en fait au fil de ces 9 kilomètres, le rythme s'intensifie et je me sens bien. Du coup en suivant, je zappe le fartleck et pars sur quelques kilomètres à bonne allure. Je stoppe finalement avec 5km en 17'01. Je rentre sur 1.5km. Sympa la séance. Faire à l'envie c'est aussi un peu de liberté qui me va bien.

Le soir je vais trotter un peu pour accompagner les athlètes que je coache pour le marathon de Toulouse.

 

Mercredi. Journée libre !!! Je ne suis pas au travail. Je me fais plaisir. Je me lève tôt (pour éviter les bouchons autour de Toulouse) et je pars à côté de Tarascon en Ariège (Les Cabannes pour ceux qui connaissent). En gros là bas c'est le départ pour la montée au plateau de Beille. Là cela doit parler à un peu plus de personnes. Plusieurs fois arrivée d'une étape du tour de France. La montée c'est pratiquement 16km à 7.9% de moyenne et 1240m de dénivelé. L'arrivée finale se situe à 1800m. En gros je vais m'avaler le dénivelé positif et négatif du 100km de Millau sur 32km ! Les allures ne vont évidemment pas être les mêmes du coup mais le travail bénéfique.

Je met 1h21' à faire la montée avec juste un arrêt au 7eme kilo environ pour me ravitailler. C'est marrant je double un vélo de route !! Bon certes c'était une personne assez âgée mais cela donne une petite idée des pentes ! Quand on pense que les cyclistes sur le tour monte ça à plus de 20km/h avec 150 bornes dans les pattes. Bref.

 

En arrivant là haut, j'avais prévu autre chose. En fait c'est le brouillard, la température est passée sous les 10 degrés. Moi je suis en sueur et trempé car j'ai pris une pluie fine sur la tête dans la montée. Je m'abrite. Je me ravitaille. Puis je repars de suite dans la descente. Il ne faut pas prendre froid maintenant.

Je fais la descente d'un trait. Je pense que mes muscles accusent le coup dans les 2-3 derniers kilomètres. Mais ça va. Le travail que j'ai fait sur ce plan là depuis 2 mois paye. En bas je me change le haut et je repars tranquillement faire 2km de récup. 36km au total.

C'est bon je peux rentrer chez moi. En rentrant je fais une bonne sieste. Demain il va falloir récupérer.

 

Jeudi. Ce soir au stade, je retrouve mes athlètes. Je fais 10km de footing de récup. J'en ai bien besoin. J'ai les mollets cramés de mercredi. A suivre, je risque de changer mes plans pour la fin de semaine.

Bref pour l'heure, je coache mes athlètes sur de la PPG. Travail de reprise pour eux. Dur dur !!

 

Vendredi. Ce matin je monte sur mon vélo pour 30 minutes de home trainer. Je recherche toujours la récupération musculaire avec de bons étirements en suivant. On verra ce que je peux faire ce midi.

Le midi. Je modifie ma séance car visiblement j'ai les mollets en surchauffe. Je pars pour 15km mais je commence à du 12km/h. Puis petit à petit j'accélère et contre toute attente je me sens assez bien même si mes mollets tirent. Au 7eme kilo je suis sur du 15km/h et finalement je termine en 3'38 sur le dernier. Et bien c'est pas si mal. Je ne pensais pas faire cela aujourd'hui.

Bon ce soir il va quand même falloir faire le nécessaire pour décontracter ces jambes.

 

Samedi. Aujourd'hui je reste encore soft. Je prends le temps de me lever pour récupérer. Je veux me tester sur une bonne séance demain.

Ce matin je fais 1h de home trainer en mode light. Puis l'aprem 10km de footing à 14km/h. Je travaille encore la décontraction de mes mollets.

 

Dimanche. Je pars déjeuner vers 7h30 et je m'active vers 10h. Cela correspond à l'heure de départ de Millau mais ce n'est pas fait exprès.

Je pars de chez moi. Je vais faire une boucle de 11.75km plutôt plate sauf sur la fin ou j'ai mon kilomètre de montée à 4% environ avec un passage à 6%. Je me place des ravito devant chez moi et j'embarque une bouteille que je dépose au kilomètre 5.

Aujourd'hui, le temps est mitigé et surtout il y a un bon vent du Nord Est. Bon je boucle alors je l'aurais des fois pour et des fois contre.

Je suis très bien sur le premier tour. Je monte la côte comme si de rien n'était. Faut dire qu'avec ce que j'ai fait mercredi, cela me parait ridicule.

Puis bizarrement sur le deuxième tour, je me sens moyen. Mais cela revient environ au 20eme kilomètre. J'en profite pour prendre un gel de fruit (future nouveauté chez Ergysport ?? à suivre, car c'est vraiment bien). Et au final de la boucle je monte la côte rapidement.

Le troisième tour se passe très bien, je prends encore un gel vers la fin du tour. Puis sur le quatrième j'accélère ! J'arrive donc au 47eme km. Je tourne autour de chez moi pour finir les 50km. Je suis bien. Un peu fatigué car j'ai vraiment accéléré sur la fin et en plus face au vent mais c'est pas mal. Le chrono me convient aussi : 3h17'35. La fin de journée sera en mode récup.

 

D'ailleurs je rentre dans les 3 dernières semaines et le mot "récup" va prendre toute son importance. Malgré le travail et le quotidien, il va falloir trouver une certaine qualité de sommeil, prendre soin de mes muscles et encore plus affiner la préparation mentale en sophrologie avec Fabienne.

 

Semaine: 152km - 1h30 de home trainer - 1 col - 1 sortie longue.

 

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
4 septembre 2017 1 04 /09 /septembre /2017 11:53

Les grosses semaines sont là !

Je ne me met pas autant de volume que pour une prépa 100 en cours de saison. Le 100 de Cléder n'est pas si loin que cela, il faut se préserver.

 

Pour autant je vais faire un volume "moyen plus" on va dire.

 

Ce lundi je récupère un peu de mon marathon. Je sors pour un peu lus de 12km allure récup. Cela tombe bien car il fait 36°C !!!

 

Mardi matin, un peu plus à la fraiche et avant le boulot, je pars faire ma séance de 10*500m sur la côte à coté de chez moi (environ 6%). Je monte sur du 13km/h environ et je descend à 18-18.5. Le truc c'est que je porte une veste lestée à environ 2.5kg. A deux jours du marathon, je sens direct mes quadri !!!

Le midi c'est la même que lundi midi 12.2km en récup.

 

Mercredi. Ce matin j'ai les jambes flinguées de la séance d'hier. Avec le marathon de dimanche, les quadri ont chargés. Pour délier l'ensemble et tenter de récupérer plus vite, je me fais 40minutes de home trainer.

Le midi, j'hésite à faire ma séance prévue. Et finalement je me lance en me disant tant pis pour le chrono. Je repars sur ma série "Fartleck" autour des 18km/h. Ce jour cela sera 5*6minutes et toujours 1'20 de récup (cela commence à faire court). A bonne allure je ne ressens pas trop mes courbatures car ce n'est pas le même effort. Mais cela va tout de même me fatiguer sur la fin. Je résiste bien et suis régulier en 3'23/km de moyenne. Cool ca me va. Ah oui il fait tout de même encore 30°C !

Ce soir kiné et électro en suivant. Mais aussi mes gélules  A fond la récup !

 

Jeudi. La vache !! Hier soir gros orage. Et ce matin il fait 16° !! Bizarre tout ça. Bon pour ce midi j'ai quand même les jambes lourdes de l'enchainement. Mais je déroule sur 20km en 1h17'05. Bien.

 

Vendredi. Aujourd'hui récup sur 10km....et un peu de gainage.

 

Samedi. Ce matin je pars le long de mon canal préféré. Je me suis placé des ravitos. Je trace sur 40km malgré les averses, le vent et ....plus de batterie à ma montre !! Je n'avais pas fait gaffe avant. Sur les 15km derniers kilos, j'ai du bouclé sur un repérage au sol existant et fiable et prendre le temps à l'affichage de l'heure. Retour 10 ans en arrière :)

Bon sinon temps final de ma sortie: 2h37'30. C'est pas trop mal même si j'accuse le coup sur cette semaine. C'était un peu voulu aussi mais faut pas passer de l'autre côté de la barrière. Je ne ressors pas le soir.

 

Dimanche. Je me lève tôt pour faire ma séance car enfin de matinée je dois aller au trail de Bruguières dont je suis parrain de l'assos de course.

Je pars sur des coteaux. Je vais faire une boucle d'environ 5km constituée de 2.5km de montée environ, un peu de plat et le reste en descente. Toujours le même but du jeu : bien gérer la montée et descendre à fond. Au final cela va me faire 26km.

Voilà j'ai les jambes bien explosées et je suis fatigué : ah oui je suis parti à jeun ce matin et lors de l’entrainement j'ai bu ma boisson Effort grâce à mon hydrobag. (C'est bien il m'a fait un peu de poids supplémentaire!! )

 

Sur cette semaine cela représente un peu plus de 150km. Il me reste une bonne semaine de travail. Il est donc important de surveiller la récup, l'alimentation et le sommeil.

A suivre.

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 14:40

Au programme cette semaine : du semi lourd, pas de doublage et un marathon en fin de chaine.

Voilà le décor est planté.

 

Ce lundi c'est repos, à ma façon. Le matin je monte sur mon home trainer pour 30minutes.

 

Mardi. La chaleur est repartie en flèche ! 34°C. Ce midi c'est fartleck: 7*5' autour de 18km/h. J'augmente la durée des fractions par contre je conserve la récup de 1'20. Et bien c'est pas trop mal avec la température du jour et le vent en prime.

Y'a plus qu'a aller à la balnéo ce soir !

 

Mercredi. Ce jour je ne ralenti pas. Il fait encore chaud mais bon. J'enchaine avec 25km en 1h37'23 sans trop de difficulté pourtant la séance d'hier pèse un peu dans les pattes. Il faut être facile sur des allures comme celles là, sur du plat.

 

Jeudi. 40' de home trainer au réveil et le midi 10km en footing de récup et 4 lignes droites.

 

Vendredi. Sous une bonne chaleur, je fais 20km en 1h18'. J'avais prévu 25km mais je temporise un peu avant le marathon de Dimanche. Sur cette préparation, j'essaie de bien écouter mes sensations. Faire au plus juste. Ca me change !!

 

Samedi. Le matin je déroule sur 10km en récup. C'est tout car le midi j'ai un repas d'anniversaire puis vers 17h je trace à St Girons. Je suis hébergé chez Nathanaël et Nathalie. Merci à eux.

 

Dimanche. Le marathon des Oussailles. (St Girons). Je me lève vers 6h30. Oups !! Bizarre, c'est comme si je venais de manger ou pire. J'ai mal au ventre. J'ai l'impression que mon transit est bloqué. Je vais aux toilettes, mais rien n'y fait. Aie ça commence mal. Moi qui me faisait une joie d'être ici. Bon ça va passer. J'ai quand même le ventre hyper gonflé. Je crois que le repas d'anniversaire de la veille n'est pas bien passé. Pourtant je n'ai pas mangé en quantité énorme non plus.

 

7h20 je me retrouve dans un mini bus qui nous monte à Aulus les Bains (lieu du départ). On arrive suffisamment tôt. Je peux discuter avec les gars du minibus. Puis j'essaie d'évacuer encore (en pleine nature) pour soulager mon ventre. J'évacue mais mon ventre ne change pas. Quelle galère. Je vais trotter sur 2km de chauffe tranquille. A chaque foulée mon ventre me fait hyper mal ! C'est pas possible ! Comment je vais faire.

 

9h Le départ est donné. Je me retrouve rapidement seul avec Patrice Bruel et un autre coureur en chasse pas très loin derrière. Au bout de 2km Patrice ralentit.

 

Quelques kilomètres plus loin moi aussi je ralenti car les douleurs au ventre sont insupportables. J'essaie de courir sur du velours. Mais comme c'est descendant cela tape encore plus.

De plus le coureur en chasse est vraiment proche, même si je maintiens un peu la distance.

 

Il fait chaud mais pas trop non plus ...encore.  Je suis un peu vert car je ne profites pas de mon marathon.

Je compte déjà les kilomètres à partir du 9 ou 10eme. Alors qu'au niveau des jambes c'est nickel. Que faire ?

J'essaie de me masser en courant : c'est pire !

Je ne prends pas de ravito au 5eme. Je tente de l'eau au 10eme : c'est pire !!

Je vais d'ailleurs me ravitailler avec un peu d'eau juste 3 ou 4 fois sur tout le marathon. Pas de gels ou autres : trop risqué. Bon à cette allure j'ai l'habitude de tourner à vide. L'eau va essentiellement me servir à mouiller ma casquette.

 

Puis peu avant le 18eme kilo, je m'arrête uriner. J'évacue pas mal et cela me soulage un peu le ventre. Entre temps, le coureur en chasse (le 3eme de la course au final) me passe devant. Faut dire que je me suis arrêté un bon moment.

Allez je repars et maintenant en étant le "chasseur" , façon de parler.

 

Je vais, au train, assez rapidement revenir sur lui et au final reprendre la tête du marathon vers le 24 - 25eme kilomètre je crois.

 

Bon maintenant il faut tenir avec ce satané mal de ventre. C'est vraiment bête car cela me limite dans l'effort alors que j'ai les jambes.

Tant pis je déroule comme je peux. D'ailleurs je vais voir à ma montre après coup que je suis très régulier sur du 16km/h.

 

On arrive au 34eme. La route devient plate et le soleil cogne. Je suis vraiment seul. Les poursuivants sont loin.

On prend plus loin un chemin de bord du Salat. Là des promeneurs promènent leur chiens : deux espèces de chiens loup en totale liberté me foncent dessus. Leurs propriétaires ne s'affolent pas du tout. Ils continuent à me courser, je suis obligé de m'arrêter et de gueuler sur leurs maitres mais rien. Y'a des bouffes qui se perdent ! Pas le temps j'essaie de repartir. Les chiens lâchent prise peu après.

 

Allez on rentre dans St Girons, c'est le 37eme kilo. Je passe au ravito pour prendre de l'eau et...en mettre dans ma casquette. Toujours pas possible de m'alimenter.

 

Et puis on arrive à St Lizier : la difficulté du parcours. Une côte en petit lacet sur environ 1km du 38.5 au 39.5 environ. Mais pas de soucis je commence à avoir l'habitude de ça avec ma prépa pour Millau. Je monte tranquille à presque 15km/h. Arrivé en haut on repars dans l'autre sens. Je préférais quand ça montait j'avais moins mal au ventre.

 

Passage au 41eme dans St Girons. Dernière ligne droite pour rejoindre le stade.

Je rentre dans le stade et je fais un demi tour de piste. Je franchis la ligne en 2h38' sans être fatigué sans avoir mal aux jambes et sans avoir faim. Juste ce mal de ventre qui n'est toujours pas passé! Cela me gâche mon plaisir et ma course. Je me fous du chrono, l'important n'est pas là, mais je n'aurais pas pris plaisir. Dommage.

 

Mon père à l'arrivée me propose un tas de truc...et puis au bout d'un moment je trouve la solution. Deux canettes de coca ! Moi qui n'en bois jamais mais c'est souvent efficace pour les gastro par exemple alors ... Bingo ! Le "destop" américain fonctionne. Si j'avais su ! Mais bon ou j'aurais trouvé ça au départ. Cela prouve bien que c'est vraiment pas très bon pour la santé cette boisson.

 

Je n'aurais donc pas pu faire ma petite récup d'après course avec ce problème.

On clôturera la journée par le repas d'après course, simple mais très bon et la remise des récompenses ou je suis gâté.

 

Un grand Merci au Marathon de St Girons. Ils ont doublé le nombre de coureurs sur marathon cette année et c'est tant mieux car c'est vraiment un marathon à faire. Une ambiance sympathique, conviviale, dans un cadre magnifique.

Moi c'était ma deuxième là bas et sûrement pas la dernière.

 

Sur la semaine, c'est un peu plus de 130km avec des allures sympathiques et de bonnes répétitions 100km. Comme observé depuis quelques temps, je tiens facilement du 40-45km à 15-15.5km/h sans trop de fatigue. C'est ce que je voulais. Je vais continuer dans les deux prochaines semaines, mes séances spéciales pour Millau et ainsi pouvoir encaisser le dénivelé. J'ai tout de même déjà les muscles bien aguerris et bien dessinés.

A suivre

 

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article