Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 11:07

Tout d'abord je tenais à passer un petit bonjour et souhaiter une belle semaine de stage à l'Equipe de France de 24h. En effet ceux-ci sont à Andrézieux (haut lieu de stage pour le 24h et le 100km) pour un stage intensif et fédérateur avec leur échéance de début Juillet à Belfast. Compte rendu du stage à suivre ici:

http://annececileemmanuelfontaine.blogspot.fr/

L'évènement ici (championnat du Monde):

https://www.facebook.com/belfast24/

 

Pour ma part, un peu de répit - repos cette semaine. Il faut bien intercaler un temps d'assimilation pour pouvoir repartir de plus belle.

Donc pour cette semaine je ralenti de façon relative.

 

Et je débute fort bien, ce lundi avec juste du home trainer le matin au réveil suivi de quelques squats et encore du home trainer pour délier tout ça. Le midi je file faire ma séance de balnéo.

 

Mardi. Cette fois-ci je me lève encore un peu plus tôt pour sortir sur 10km à jeun. Douche, p'ti dej et au boulot !

Le midi, c'est séance de 4 fois 3000 avec une récup un peu large de 3minutes entre chaque. Je file à la sensation, les conditions sont bonnes, je me sens solide et je ne puise pas. Je les passe en 10'17, 10'16, 10'20 et 10'12. Une petite crispation sur le premier 1000 du 3eme me fait perdre les quelques secondes de régularité. Sur le dernier je me fais plaisir en accélérant progressivement sur la fin. Cela me convient j'avais prévu en gros du 3'25/km: j'y suis. J'aurais pu en faire un ou deux autres.

Le soir petit auto massage.

 

Mercredi. Déjà la fin de la semaine de boulot. Week end de 4 jours en vu ! Ca va être profitable car derrière j'ai deux semaines costauds qui m'attendent.

Aujourd'hui je me place une journée de type récupération. Le matin comme lundi c'est home trainer et squats. Le midi 15km suivi de quelques lignes droites.

 

Jeudi. C'est le Week end !! Pont de l'ascension. Ce matin j'essaie de partir assez tôt à cause de la chaleur mais j'ai aussi besoin de dormir un peu. Réveillé vers 7h30 pour déjeuner. Je pars vers 9h15. Je me lance sur 25-30km allure 100. Tout va bien sur le premier tour de 11km vers chez moi. J'ai les jambes un peu chargées de la séance de mardi et de la muscu de mercredi mais cela me place dans un bon état de fatigue avant une sortie 100. Donc sur ce premier tour, je navigue plutôt sur des bases de 3'46/km. Sur le deuxième tour, la je commence à déguster. La chaleur devient redoutable. Je résiste comme je peu. J'arrêterais au bout de 25km. Il est 11h (en gros) et il fait 38°C au soleil (pris à mon thermomètre en rentrant). Mon parcours est en plein soleil ! J'aurais quand même fait mon tour de 25 en 1h35'16. Ca me convient. L'après midi je profite de mes jours de congés pour faire un peu de béton chez moi.... sous un parasol, obligé !

Le soir à pratiquement 20h, je ressors pour un footing de récup de 10km.

 

Vendredi. Ce matin c'est pire ! Chaleur étouffante et vent ! Je trace sur des chemins en terre non loin de chez moi et je m'improvise un fartleck à moyenne allure de 10*2' récup 1'. Les jambes sont très lourdes. Il ne faut pas oublier que c'est une semaine allégée. Le soir en récup c'est 40 minutes de home trainer.

 

Samedi. Tôt le matin (7h30) car contraintes, footing 10.4km. Travaux encore l'après midi et récup le soir 20 minutes de home trainer.

 

Dimanche. Ce matin je participe à la course du village voisin de Gratentour. Course dont mon préparateur physique Marco fait parti. Je ne pouvais que y aller. Le départ est à 9h30. Il fait encore chaud. Le parcours consiste en 2 boucles de 6km avec du dénivelé dans tous les sens dont une grosse côte en plein soleil et dans un chemin en terre bien défoncé. Dès l'échauffement je sais que je ne suis pas dans un bon jour. J'ai les quadris chargés. Je pars. De suite le trou est fait mais avec un autre concurrent avec moi. On est donc deux. J'ai le souffle court, normal après un départ mais cela ne partira pas. Fatigue + chaleur ont raison de moi. Les quadris en feux dans les montées et le souffle haletant sur tout le parcours. L'autre coureur ne souffle pas, même en montée. Bref je perds du terrain au début du rebouclage, plutôt en descente d'ailleurs. Mais comme je suis incapable d'accélérer, je vais perdre un peu de terrain petit à petit. J'essaie bien de relancer sur le dernier kilomètre mais rien à faire, c'est pas mon jour. Je termine à 18 secondes. Dommage. Mais c'est le jeu. En pleine prépa 100km, je n'ai pas réellement coupé avant donc c'était à double tranchant. En même temps je connais mon objectif et cette course aura été une belle séance.
 

 

Objectif Cléder 2017: S7Objectif Cléder 2017: S7

Juste après mes enfants se lancent dans la course enfant. Je sors de la douche juste à temps pour voir leur arrivée. Un vrai plaisir.

L'aprem on fête l'anniversaire de mon fils.

Le soir tard (19h30) en laissant retomber la chaleur, je fais 10km de footing de récup.

 

Voilà semaine semi repos à 137km tout de même.

La semaine prochaine je mets les bouchées double et je fais attention à la récupération. Deux semaines "hard" en vue avec en plus un week end entre amis au milieu.

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 09:20

S8 pour 8 semaines intenses. 8 semaines à ne penser qu'à l'objectif. 8 semaines à tout prendre en compte, tout planifier, tout peaufiner. 8 semaines pour faire un 100km à la hauteur de mes ambitions et pour effacer la déception du mondial en Espagne.


 

 

Objectif Cléder 2017: S8

En ce lundi, c'est comme d'habitude une journée plutôt récup: 15.7km dont quelques lignes droites rapides en fin de footing. J'ai les quadri cramés entre la séance du dimanche matin et la muscu du dimanche soir.

 

Mardi. J'enchaine en essayant de travailler l'allure 100 sur la fatigue tout en continuant à faire du spé marathon. Le midi, sous une chaleur intense (30°C et étouffant), je chauffe sur 20 minutes puis je fais 15km en 52'26 et je rentre sur presque 20 minutes. 23km au total.

Le soir je ressors, sur le coup de 19h car il fait encore 28°C. Je pars pour 15km. Euh je devais faire du 3'50/km. Au final plutôt 3'44. 15km en 56'07. Je tiens l'allure. Je suis solide sur mes cannes alors que j'ai les quadri pris par la muscu. C'est une sensation bizarre. Le travail de ces derniers mois commencerait-il à payer ? Bon par contre je finis la journée rôti ! Mon corps ne s'est pas encore habitué à la chaleur écrasante et soudaine. Je suis en dette d'hydratation, si on peut dire cela ainsi. 38km tout de même. Je devrais dormir correctement je pense.

 

Mercredi. Rebelote. La chaleur est suffocante et le vent s'en mêle. Le but ce jour est de travailler le 100 sur la fatigue de la veille, encore. Je voulais faire 25km, au final je rentrerais au bout de 20 car je suis vraiment pas bien. Je les ferais tout de même en 1h18'28. Place au repos. Et à la réhydratation ! J'aurais fait un régime express ces derniers jours en perdant jusqu'à 1.5kg. Je me suis fixé de m'affuter mais il faut que je fasse attention à ne pas m'épuiser. Si au final dans la semaine je perds 0.5 à 1 kg cela sera très bien.

 

Jeudi. Le matin au réveil c'est 30 minutes de home trainer. Aujourd'hui c'est jour de récupération. Du coup le midi, je me suis pris mon MP3 pour me faire une séance de relaxation façon Sophro.

Le soir footing de 10km ...sous une énorme pluie et tout juste 10 degrés ! Le contraste avec les derniers jours.

 

Vendredi. Ce midi, on repars sur de l'allure marathon. 2*5km en 3'30/km - 17'30. Je les passe en 17'13 et 17'16. J'ai un peu de mal sur la fin. La semaine commence à peser. Faut dire aussi que le vent souffle. Mais ... pas d'excuses. Et puis c'est très bien car je met la séance en pré-fatigue du week end.

 

Samedi. Ce matin je relance la machine sur mon kilomètre de montée comme samedi dernier. Cette fois ci j'ai un peu plus de mal mais je tiens en gros le 15km/h et sur 8 fois 1km.

En début d'après midi, c'est sieste et séance de sophro.

Je retrouve Marco à 16h pour une belle séance de prépa physique. Du solide et du complet. Ca motive !

 

Dimanche. Outch je sens que cela va être rude ce matin. Je me lève à 7h pour déjeuner et je somnole jusqu'à 9h avant de partir pour ma sortie longue. Je me fixe 20km sur le bord du canal dans le sens Nord et 20km retour. Les premiers 20 se passent pas trop mal (en gros 3'51/km de moyenne). Les 20 derniers sont plus délicats. Petit à petit, la température augmente et le vent forcit. Je me le prends de face sur la quasi totalité du retour. Du coup je peine sur la fin, d'autant plus que je termine par mes 2km de montée pour revenir chez moi. Euh avec les montées d'hier, mes jambes commencent à crier. 40km en 2h36'. Il est temps d'arrêter.

Surtout que je suis censé repartir le soir. Mais voilà, fatigue, vent et grosse chaleur me ramèneront à la raison. J'attends que la chaleur tombe mais aussi je prépare à manger pour mes enfants.

19h30, je repars juste pour un footing de 10km de décrassage.

 

Fin de la semaine. 177km - home trainer - muscu et autres... Sacré semaine. De belles allures. De la chaleur. Un affutage en règle. Le corps se prépare, se sculpte pour affronter et surmonter le 100km d'un trait. La montée en puissance a commencée.

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 13:29

Et voilà c'est bel et bien parti pour la prépa spécifique 100km. Championnat de France le 9 Juillet. Il reste 2 mois.

 

Pour ce faire, en ce lundi férié et une semaine après mon marathon d'Annecy, je m'aligne au 6h du Lauraguais. Le but ? Faire une première sortie longue avec de l'allure 100. Faire un bilan de se que je suis capable de faire à cet instant précis et préparer mon corps à un effort long.
 

 

 

 

A fond dans le 100km !

Le départ est donné à midi.... et il fait déjà chaud ! Le parcours est une boucle de 1,130km. Inhabituel pour moi, c'est plus un format typé 24h. Je ne m'échauffe pas. En discutant avec mon frère, je conviens de partir sur 3 tours de chauffe dès le départ.

 

Quand je repasse à ma petite table de ravito, j'arrête mon chrono, je le remet à zéro, je bois un coup et je me lance ! C'est parti pour de l'allure 100.

A fond dans le 100km !

Les difficultés du parcours sont les suivantes. Il n'y en a que deux finalement mais sur 1km et quelques donc on va les avoir souvent. Juste après la ligne de chronométrage, le parcours monte doucement. J'apprendrais au final que cela représente 10m de dénivelé.

 

La deuxième difficulté sera à la sortie d'un pont en bois ou là il faut bifurquer à 90° sur la droite car en face il y a un arbre et une poubelle. Le virage est donc très serré. A 15-16km/h c'est très compliqué !
 

A fond dans le 100km !
A fond dans le 100km !
A fond dans le 100km !
A fond dans le 100km !
A fond dans le 100km !
A fond dans le 100km !

Voili. Je vais être hyper régulier sur 40km en tournant sur du 3'48-3'50/km. Puis je vais ralentir sur 10km en étant sur du 4'-4'06/km. J'accuse le coup du déniv (450m environ sur 50km) et surtout de la chaleur. Moi qui est l'habitude d'être dehors et ayant une peau mate, ben je vais me choper un joli coup de soleil sur les bras !

 

En tout, 50km en 3h13'30 .... à peu près car pris au GPS. C'est donc environ 15h30. Il reste 2h30 de course. Je suis autour de 53km.

 

Je prends un petit moment pour m'arrêter. Me ravitailler. Me délasser. Je repars. J'ai tout de même envie de gagner la course, c'est toujours bien pour le moral.

 

Le passage du 55 au 65 est assez délicat. Je récupère de la phase 100km et je me dis qu'il faut encore courir longtemps. C'est pas gagné ! Je fais d'ailleurs quelques haltes. Je ne me prends pas la tête non plus.

 

Et puis après le 65, j'ai récupéré: le physique et le mental. Je repars et je tourne autour des 13-14km/h. En arrivant au 70eme, je m'arrête à nouveau et je discute avec Philippe le speaker. Je sais que j'ai 7km d'avance sur le deuxième (Sylvain, spécialiste du 24h). Il a fait l'an dernier 73km ici. Je dis donc à Philippe que je vais aller jusqu'au 75eme et puis j'arrête... juste pour assurer ma place. (Sans prétention, la course s'est dessinée ainsi).

Euh mais en fait j'en suis au 73eme, tout va bien, je vois le chrono et je me dis qu'il reste du temps.

 

Je passe le 75eme. Et je ne m'arrête pas. Ca y est j'ai le chiffre 80 en tête. Alors j'y vais. Je passe sur la ligne en 79.4km (tableau d'affichage). Il me reste plus de 6minutes je crois.

 

Au tour suivant (80.5km) je débarque devant la ligne d'arrivée, il reste 1minute 30". Si je franchis la ligne avant la fin j'ai le droit de finir le tour: c'est la règle apparemment, je ne connaissais pas.

Je ne passe pas la ligne. Je reviens en arrière pour boire un coup.


 

A fond dans le 100km !A fond dans le 100km !

Puis je me poste devant la ligne et à 2secondes de la fin je la franchis. A ce moment là je suis avec Nathalie Derault qui fait de même pour franchir la ligne. Nathalie fait partie de l'Equipe de France de 24h. Très sympa. Mais il est vrai aussi que sur ce genre d'épreuve on sympathise avec pas mal de personnes. C'est un vrai régal. Peu nombreux mais belle ambiance.

A fond dans le 100km !

Je terminerais la journée avec le repas organisé, l'occasion encore de discuter avec des personnes charmantes.

Je rentre chez moi. Il est 23h, je me couche.

 

Mardi. Dur dur de se lever. J'ai mal dormi comme depuis une dizaine de jours. Je ne sais pas ce que j'ai. Je pense que cela devrait se tasser. Je vais faire attention à tout maintenant et surtout en ce début de semaine.

Le midi je file à la balnéo: c'était prévu. Mais cela va être bénéfique car mes tendons ont eu du mal à encaisser.

Le soir je me fais 40' de home trainer tranquille avec des étirements légers et du froid et de l'électro.

 

Mercredi matin. Je me lève en avance et je repars sur mon home trainer 40'. Ca va plutôt bien. En fait je n'ai pas vraiment de courbatures. J'ai juste mes tendons en délicatesse. Mais ce matin avec les soins fait la veille cela va bien mieux. Je vais continuer les soins toute cette semaine par précaution.

 

Jeudi. Je continue mon travail sur home trainer. Vivement le week end tout de même car l'envie de petite sieste arrive. Ce jour, mes tendons vont bien mieux. Je pars faire footing (13.3km) ce midi sous un temps très perturbé.

 

Vendredi. Toujours 40' de home trainer au réveil. Puis le midi fartleck 2*10*45"30". C'est pas mal du tout ! A la louche, au GPS, environ 20km/h de moyenne. Bonnes sensations même si la chaleur augmente. Cela fait bizarre. Le corps n'est pas habitué. Voili 15.5km.

 

Samedi. Fin de matinée. Le soleil chauffe. On dirait que l'été pointe son nez. J'ai encore les muscles un peu chargés de la veille. Pas grave je me lance dans une séance spéciale. Je me fais 6*1km en côtes à allure 100, avec forcément 1km de récup en descente. J'avais prévu de faire maxi 8 répétitions mais pas pu. Faut dire que mes 80 et quelques km de début de semaine ne sont pas si loin.

 

Le soir, je repars sur 40' de home trainer et de la musculation du haut du corps, essentiellement abdo, lombaires, obliques.

 

Dimanche. Je ne pars que vers 10h30 et il fait déjà chaud !! Je vais d'ailleurs terminer ma séance avec un bon 28°C environ. Je suis parti avec seulement ma ceinture portant deux bidons de 200ml ... d'eau !

J'ai une trame d'entrainement en tête mais je vais faire au feeling. Comme mes jambes réagissent pas trop mal, je me retrouve rapidement à tourner sur du 16km/h. Du coup je fais en aller 16km en 59'28. Je me pose 2 minutes pour boire puis je repars sur 16km retour en visant du 3'50/km. (16km en 1h01'15). Je me serais arrêté au milieu pour boire encore. Je suis trop juste en eau, j'ai sous estimé la chaleur du jour.

D'ailleurs, l'après midi, en étant dans mon jardin, j'en crèverais tellement ça cogne au soleil ! Je n'ai pas mis le thermomètre mais on devait attaquer les 30°C.

En fin de journée, je prends le temps de faire un échauffement de 10minutes sur home trainer puis c'est séance de musculation du bas cette fois-ci. Squats et steps, lesté avec une veste à poids. J'avoue que c'est un peu dur en fin de week end. Cela risque aussi de peser demain. Mais bon c'est là que je vais gagner ma solidité et résistance de la dernière partie de course.

 

Cette semaine a été particulière. La moitié du volume effectué dès le lundi. Puis après un bon repos, la charge commençait à s'installer. Je me retrouve donc à 161km et pas mal de home trainer. La semaine qui arrive doit permettre de bien instaurer l'allure 100.

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
5 mai 2017 5 05 /05 /mai /2017 10:53

Et voici enfin le résumé de mon week end actif !

 

Samedi 29 Avril. Levé à 4h15 du mat'. Après une douche et un petit déj sans réveiller la maison, je plis mes sacs et j'embarque dans la voiture avec mon père. il m'emmène à la gare.

 

Le train part à l'heure : 5h45. il me faudra 4h de TGV jusqu'à Lyon suivi de 2h de TER jusqu'à Annecy. C'est un peu long mais cela se fait assez bien.

 

J'arrive sur place à 12h10. De là, petite marche pour aller à l'hôtel. Je récupère ma chambre que je vais partager avec Tura un Kenyan qui habite Paris, très sympa, on pourra parler à moitié français et à moitié anglais.

 

Je débute l'après midi en mangeant puis en me reposant. Vers 15h30, je pars à pied au gymnase ou l'on retire les dossards. Je rencontre Guillaume Perrin celui que j'avais eu au téléphone pour venir ici. On discute un peu, je récupère le package et je repars. Lui étant très occupé, et je le comprends.

 

Je rentre à l'hôtel. Je commence à me dire que cela fait pas mal de marche tout ca. Sachant que ce n'est pas fini.

Un peu plus tard, vers 17h je pars faire mon footing de chauffe. 25 minutes et quelques lignes droites. Puis je repars à pied vers 18h30 à l'hôtel Impérial (superbe endroit d'Annecy) pour la pasta party. Je marche encore bien 2.5km. Je pense que j'aurais fait dans les 6-7km de marche ce jour : pas bon !

 

La pasta est très bien. Avec pas mal de choses, pas faite pour un coureur de marathon :) Cela ne gène pas les Kenyans : à se demander comment ils font ? Ils doivent se lâcher dans ces cas là. Bref, avec 10kilos de moins que moi, déjà , je comprends (même s'il n'y a pas que ça) qu'ils gagnent plusieurs minutes par rapport à moi.

Là bas je fais une belle connaissance, Bruno, directeur du journal Jogging International. On fait la conversation tout le repas.

 

Bon pour rentrer, on se retrouve dans un minibus. ouf !! sinon cela aurait été 2.5km en plus!

Je m'endors assez facilement. Je dors bien.

 

Dimanche 30 Avril. Levé 6h, je pars déjeuner. Ensuite je vais attendre sur mon lit tranquillement jusqu'à 7h30. Là on pars à 4 en petit footing jusqu'à la ligne de départ. On pose nos sacs dans la tente Elite. Je m'échaufferais "courtement". Le temps est bon. Le soleil pointe. Un léger vent. Il va tout de même se renforcer pour venir nous perturber un peu mais pas trop.

 

Allez c'est parti. Je passe le premier 5km en étant régulier et dans les temps 17'30. Je suis facile. On est trois. Un gars qui fait le marathon en duo et un autre marathonien. J'ai vu partir devant deux autres gars potentiellement français. Euh oui le but est d'être sur le podium des meilleurs français. Devant il y a Medhi qui finira premier français (avec un record au semi en ~1h04'50). Je vais faire ma course.


 

 

 

Marathon d'Annecy: la course.

Ravito du 5eme: je passe toutes les tables en revue mais je ne vois pas mon ravito perso. A la va vite (en courant) je demande à la dernière bénévole en fin de table: ravito Elite ? réponse: "quoi euh mais y'en a pas" !! Cool ça commence bien !! J'ai de la "chance" cette année sur mes courses. Il m'arrive toujours des pépins.

 

Avec ce cirque, je me suis fait lâcher par les deux autres coureurs. Je les rattrape. Allez on file. Toujours dans les temps et je suis toujours bien. Mais le ravito du 10eme passe par là.

 

Je me mets derrière eux et je ralenti pour bien voir les tables. Et encore une fois rien ! Je chope un verre à l'arrache. Mauvaise pioche, une boisson inconnue dedans. J'en bois une mini gorgée.

Autant dire que je vais passer 15km sans trop être ravitaillé.

 

En attendant je me suis fait larguer. Pas grand chose certes mais voilà c'est à ce moment là que mon problème de début de saison ressurgi. J'ai ma jambe gauche qui se coince. Presque plus de sensation. Je suis obligé de ralentir. Je sais que cela va passer. Cela ne reviendra plus d'ailleurs. Je crois que j'ai le pyramidal à étirer. Je le fais depuis un moment mais pas assez. La perturbation ne dure pas de trop c'est bon signe mais il va falloir régler ça pour la suite de la saison.

Je suis définitivement largué.

 

Je passe au ravito du 15eme. Sorte de virage en S. Je vois mon ravito à l'avance. C'est une dame qui l'a à la main. Sauf que: il faut que j'aille le chercher dans le creux du S alors que le chemin le plus court n'est pas là et que la dame en question ne regarde pas. Je lui prends (arrache) des mains !! Au moins j'en ai un !

 

Petite montée raide mais très courte (la seule), je passe le 15 avec une bonne minute de retard.

 

Le truc c'est qu'en étant tout seul, en passant plus de 10km à se demander si je vais avoir un ravito à moi sur le marathon et le vent qui est plutôt de face à l'aller, ben je perds du terrain encore.

 

Je m'accroche jusqu'au 20eme. Je vois les deux autres compères mais je ne les rattrape pas. Je me dis aussi qu'il y en a deux autres encore plus loin. Pas cool.

 

Au 20eme mon ravito est là : ouf !

 

Je passe le semi, un peu découragé en 1h15'55. deux minutes de retard. Et surtout je me dis maintenant je suis en 2h32' mini ... sans compter la perte sur une fin de marathon. Surtout que je risque de payer mon manque de ravito du début.

 

Un petit tour dans le village et vers le 24eme on revient sur la piste cyclable pour faire le retour comme on est venu. Là on croise les autres coureurs qui viennent dans l'autre sens. Tout se passe bien, ils ont 3/4 de la piste cyclable et moi 1/4. Je suis encouragé, je ne peux pas répondre. D'autant plus que je revois en point de mire un des deux coureurs avec qui j'étais au début.

 

Mais voilà après le 24eme, on repasse devant le ravito du 20eme kilo. Et là dommage. Rien ne va plus. Les coureurs ralentissent pour boire et/ou manger. Du coup embouteillage. Cela déborde de plus en plus, déborde, déborde et paf !! Plus de place pour passer. Je prends une coureuse de face. Arrêt net ! Je me faufile entre 3-4 coureurs à la manière d'un slalom pour sortir de ce traquenard. Je me relance.

 

Quelle chiote !! Le gars devant n'a pas eu ce désagrément et à repris du terrain. Mais je suis bien et motivé. J'ai repris le moral. J'ai mis en place des pensées positives (merci la sophro). D'ailleurs je vais le voir au chrono. Sur un 5km je suis quasi sur du 3'30/km. Du coup j'avale le coureur devant vers le 27eme. Mais ne l'ayant pas encore avalé, mon esprit est déjà tourné vers le second coureur un peu plus loin. Je ne tarderais pas à le rattraper. Au passage du 30eme pile !

 

Ah au fait, pas de ravito au 25eme non plus ! Ca commence à faire beaucoup ...trop.

Et pas non plus au 30eme !!! Je tourne à l'eau depuis trop longtemps.

 

Après avoir dépassé le coureur au 30eme j'avance toujours. Je suis seul mais je ne me retourne pas. Par contre plus personne en point de mire.

 

Je sens que mon allure faiblit légèrement. Puis entre le 34 et le 35emekm, j'ai un bon coup de mou. Je crois que je commence à payer les ravitos non pris. Je suis au 35eme et j'aurais bu que deux ou trois gorgées de ma boisson énergétique au 15eme et au 20eme. J'aurais pris une ou deux gorgées (pas pratique avec des verres en plastique) d'eau au 23 et 30eme. Et si une boisson sucrée inconnue au 10eme.

Bref, cela n'excuse pas tout mais c'est quand même pas l'idéal.

 

A partir de là, je me bats avec ma tête. J'essaie de faire abstraction de mes jambes. J'alimente mon cerveau par des pensées positives. Cela marche par à coup. Je suis bien un moment puis je replonge et à nouveau bien et ainsi de suite...

 

Je me fixe le panneau du 40eme dans la tronche. Allez j'y arrive, il est là. C'est pratiquement gagné. Je passe le 40. Juste après, un virage nous fais prendre à droite pour revenir au plus près du lac. Je passe et m'aperçois que le ravito est là. J'entrevois mon ravito perso dans les mains d'une bénévole ... mais je suis déjà passé !! En une fraction de seconde, je décide de stopper net ma course. Je fais 3métres en arrière, lui arrache des mains et je repars.

 

Mais que c'est dur de repartir ! Après la course et avec un peu de recul, je n'aurais pas du m'arrêter. J'étais au 40eme, cela n'aurait pas changé grand chose. Mais bon avec la fatigue, le stress permanent concernant mes boissons et le manque de celles ci sur toute la course, ben mon cerveau a dit : "viens , viens chercher boisson, viens !!" :) .

 

Les deux derniers kilomètres sont interminables. Là j'ai un vrai coup de pompe, limite hypo avec la tête qui commence à partir en vrille. Je me raccroche à tout. Je vois finalement un coureur devant moi peu avant le 41eme. Je crois reconnaitre le maillot d'un des gars qui était devant nous au tout début. Oui c'est bien lui. Cela me refile un coup de boost. Je me dis qu'il faut que je le rattrape, c'est peut être une place sur le podium des français qui se joue. Je crois et j'ai la sensation d'avoir accéléré un peu. Lui n'avance plus car je le rattrape à vitesse grand V.

 

On doit être au km 41.5. Il est à 60m. Passage sur un pont dans un virage à 180°. Ca y est je l'ai rattrapé. Je le double et il ne sourcille pas. J'ai du coup un doute sur le fait qu'il fasse le marathon ou le marathon en duo. (En fait après course, il me dira qu'il avait plein de crampes et qu'il ne pouvait plus avancer).

Marathon d'Annecy: la course.

Allez plus que 300-400m, c'est la fin. Je ne sais pas dans quel temps je suis. Puis j'aperçois à 30-40m de la ligne un 2h33'... les secondes sont cachées par des gens. J'essaie de foncer pour rester sous les 2h34'. Et oui c'est fait, 2h33'40 à ma montre mais je me souviens d'un décalage d'appuis au départ avec le coup de pistolet. 2h33'44 comptabilisé.

Bref je m'en moque un peu. Ma première sensation c'est de me dire que ce n'est pas terrible. Puis au fur et à mesure de la journée, je vais me remémorer la course et me dire que je dois plutôt être en 2h31' sans toutes mes péripéties. Bon je ne suis pas encore en 2h28' escomptés mais avec 16semaines de prépa post blessure ce n'est pas si mal. Et puis c'est tout de même pas mal pour le futur 100km. J'aurais 2 marathons en 2h35 et 2h33 (qui valent bien du 2h31' chacun) au compteur.

 

Après m'être couvert et avoir pas mal bu :), j'attends le podium. Je suis bien 2eme français derrière Medhi et devant ... celui que j'ai doublé à 400m de la ligne !! il termine à 20secondes.

Petit podium donc, petite coupe de champagne. Je file à l'hôtel en footing avec mon sac sur le dos. Eh oui c'est ça un cent-bornard. J'étais le seul des 11 premiers du scratch, à marcher normalement après le marathon. Le fond est là même si la vitesse plafonne encore pour le moment. Cela ne va pas s'arranger encore avec mes 100 à venir mais je vais retravailler ça, un peu cet été et surtout à partir d'Octobre.

 

Je prends donc ma douche à l'hôtel. Je plis bagages. Je retourne tranquillou vers la zone du marathon. De là je vais aller boire un coup avec un vieil ami d'école qui habite dans le coin maintenant et que je n'ai pas vu depuis 15ans!

 

A 17h je reprends mon train. J'arriverais à Toulouse à minuit. Je me couche il est 1h du mat'. Fin de mes deux jours actifs.

 

Le marathon d'Annecy est à faire. Le parcours est superbe. Même si j'ai eu quelques couacs dans ma course, je pense que l'organisation est très bien. Merci à tous ceux du marathon pour cette course.

 

Un grand merci également à mes partenaires toujours présents: Ergysport, Nuternel, Leclerc drive, SII et Tensport.

 

En avant pour le 100km !

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
28 avril 2017 5 28 /04 /avril /2017 09:15
Relâche avant compet !

Bon voilà cette semaine va être assez light en vu du marathon d'Annecy: mon deuxième marathon de l'année du coup.

 

N'ayant pas pu faire de séance dimanche dernier, ce lundi je pars faire 2*3000 en gros sur de l'allure marathon. Mais au final je les tourne un peu plus vite, sans trop me soucier du chrono, à la sensation : 10'09-10'06.

 

Le mardi soir au club, je pars dans les bois du parc des Quinze sols pour 12km en 50'. J'évite de peu la pluie et le vent, mais je les prendrais en pleine tête en rentrant chez moi avec mon deux roues.

 

Mercredi midi. Le froid est revenu. Vent glacial ! Je pars tout de même faire mes 10*200 en gros en 35". Je ne voulais pas faire plus vite et avec ce froid c'était ce qu'il fallait.

 

Jeudi. Au réveil, je me cale sur mon home trainer pour 25 minutes version détente. Le midi footing de 21 minutes et 4 lignes droites. Le froid est toujours là. Après avoir eu des températures presque estivales, je me demande comment mon corps va réagir dimanche matin au départ du marathon. Surtout qu'a Annecy il risque de faire encore un peu plus froid qu'ici. Je me prépare déjà à prendre les affaires en conséquence.

 

Vendredi. Au réveil une vingtaine de minutes de home trainer et des étirements. Ce sera tout pour aujourd'hui.

 

Et voici pour la semaine.

Demain matin je pars pour Annecy. Train à 5h45 du mat' ! Arrivée prévu vers midi. Je compte faire un petit échauffement habituel de veille de marathon dans l'après midi. Ainsi qu'une bonne sieste vu la nuit courte qui m'attend ce soir.

Pour le marathon en lui même, je ferais un résumé un peu plus tard quand je serais rentré.

 

Bon long week end à tous.

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 16:07

Bon je vous rassure je ne devrais pas prendre l'habitude de publier toutes les deux semaines mais là j'ai eu des circonstances particulières. En fait la semaine dernière, j'étais en vacances.

Petit voyage familial à Lisbonne. Du coup j'ai adapté la prépa en fonction du planning et du paysage car Lisbonne s'est vraiment pas tout plat.

Les séances ont donc consistées à travailler à jeun tous les matins pour pouvoir suivre la famille le reste de la journée. Footing  assez long en vallonné au parc Monsanto le mardi et le vendredi. Puis un petit fartleck 20*1'-1' sur les bords du Tage le mercredi. Footing de récup au même endroit le jeudi. Cela n'a pas été aussi simple que sur le papier car il a fallu digérer l'arrivée tardive sur place et surtout l'enchainement toute la journée sur des visites à pied. Le truc bien casse pattes.

 

Le retour sur mes terres le samedi fût difficile. J'ai du annuler la prépa physique avec Marco et je me suis contenté d'un footing le soir.

 

Le dimanche matin j'ai conservé ma séance avec au menu 35km décomposés ainsi: 6km de chauffe puis 12km en 42'07, 1 km de récup cool, 6km en 21'28, 1 km de récup cool, 3km en 10'38 et 6km de récup. Je suis proche du 3'30/km mais pas tout à fait. Allez je me dis que c'est pas si mal car il fallait digérer la semaine. J'aurais tout de même fait 140 bornes mais que 2 belles séances.

 

Cette semaine débutait par un lundi férié et du coup après la chasse aux oeufs, je faisais tourner mes jambes sur le home trainer sur 1h.

 

Mardi. Du mal à encaisser la semaine dernière et peut être l'accumulation avec la semaine d'avant. Bref je pars sur une séance différente. Je fais un fartleck à la sensation. Ce n'est pas le chrono qui me fixe le fartleck mais mes sensations qui vont dictées ma montre. En fait j'accélère un certain temps et je fais "lapper" ma montre lorsque j'arrête. Un vrai fartleck quoi ! Pour preuve: temps de course rapide 35''/1'28''/1'39''/2'10/2'57/57''/1'16/1'20/3'02/1'19/2'07/1'14/1'18/3'25 temps de course en récup 42''/48''/50''/57''/1'03/38''/43''/50''/1'25/1'/1'01/48''/55''. Et bien franchement c'est un vrai plaisir. Cela passe beaucoup plus vite et j'aurais tout de même travailler sur 10km dont un peu plus de 7.5km rapide.

 

Mercredi. Ca va bien mieux ce jour. 18km - 1h11'19. Un peu de muscu du haut.

 

Jeudi. La séance prévue se transforme en footing de récup de 10km le soir, ayant oublié mon short le midi. En fait j'inverse avec la séance de vendredi et pas trop le temps le soir car réunion à l'école ma fille.

 

Vendredi. La séance de jeudi donc. 8*1000 récup 1'40. Je prends 1'40 de récup au lieu de mes traditionnels 1'30 pour ne pas me mettre dans le rouge. De même pour les 8 répétitions. Je suis assez régulier et je tombe une moyenne de 3'11. Ca me va. Je ralentis le rythme au vu des deux semaines passées et parce que je cours dimanche 30 Avril ... ???   à suivre.

 

Samedi. Ce matin c'est footing en famille. Enfin presque. On est ensemble au départ et à l'arrivée. Je pars sur 18km sans me prendre la tête. au final 1h13'10. Allez on rentre.

L'aprem je retrouve Marco. Séance particulière: vtt au programme.

 

Dimanche. Finalement rien. Je devais faire ma dernière sortie un peu longue de rappel mais avec un anniversaire la veille, couché tard et déphasé. Je prends le parti de faire la séance le soir mais c'était sans compter sur les devoirs de ma fille et autre. Pas grave je ne ferais pas repos demain mais aujourd'hui.

 

Cette semaine s'est bien passée. J'ai ralenti le rythme et j'ai tout de même fait des allures marathon car en fait je serais dimanche prochain au marathon d'Annecy.

Donc semaine allégée en prévision la semaine qui arrive.

 

 

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 21:21

Bon je vous rassure, je ne me suis pas entrainé en faisant les séances de deux semaines en une seule semaine. Non, mais c'est surtout qu'avec pas mal d'occupations je n'ai pas pu publier la semaine dernière. Donc voici le résumé de ces deux dernières semaines.

 

Le lendemain de mon marathon à Montauban, le lundi,  c'était récup avec un peu de vélo d'appartement et de muscu du haut du corps au boulot le midi.

Mardi footing de 15.5km.

Mercredi footing de 10km car journée bétonnage chez moi : quelques travaux en cours.

Jeudi: reprise en douceur. 40 minutes de footing suivi de 15* 30"-30" et 15 minutes de footing. Je retrouve des jambes sur les 30"-30". Ca fait du bien.

Vendredi. Footing 18km en 1h10'40. L'allure 100 revient naturellement.

Samedi. Un long week end se prépare. Le matin 26' échauffement puis 12*2' récup 1' et 15' de footing. Je ne suis pas au mieux sur les 2' mais ce n'est pas si mal que ça. Surtout que je les fais sur chemin mi terre mi cailloux. Le point positif est que je fais la quasi totalité sur l'avant pied. Je ne fléchi que sur la toute fin.

Et en début d'après midi (récup courte entre les séances), je retrouve mon ami Marco. Première séance depuis ma prépa au mondial de 100. Cela fait vraiment plaisir de le retrouver. A l'occasion et sur un malentendu, on se retrouve avec un gymnase entier rien que pour nous ! Trop bien !! Euh enfin façon de parler car du coup le travail musculaire des jambes n'en est que décuplé. Aie...aie ...

Surtout que le soir en guise de récup, petite surprise à ma femme pour ses 40 ans: un bon resto dans les parages.

Dimanche. Le réveil est difficile entre tout. Je modifie ma journée d'entrainement. Je pars faire 10km le matin en 39'40. Puis le midi, c'est repas d'anniversaire de mes parents !!

Le soir je repars pour 10km en 40'40.

Voili. Semaine à presque 100 bornes. C'était récup d'après marathon mais avec mes activités annexes (béton, vélo, prépa physique ... repas d'anniversaire), cela reste une semaine assez chargée.

 

Lundi 3 Avril. Comme mon dimanche ne s'est pas passé comme prévu sur le papier, aujourd'hui je place une séance d'allure marathon. J'ai les jambes qui ont morflées de la séance de prépa physique. Essentiellement les adducteurs que je ne travaille pas vraiment en course à pied. Mais faut y aller ! Donc un peu plus de 5km de chauffe puis cela sera au feeling. Je pars sur mon tour mesuré du golf de la Ramée. 1, 2, 3, 4 ... et je pousse jusqu'au 7eme kilo. Le tout en 24'05 - 3'26/km. Récup de 3minutes et je repars. Là je ferais 4km en 13'55. J'accuse le coup. 3'29/km. Et je termine par un 2000 en 6'51. Au total 13km à 3'27/km. Footing de récup pour rentrer au boulot.

Le soir, footing de 10km à travers les bois, souple souple....12km/h ! Il me faut absolument récupérer car la semaine s'annonce costaud. J'en profite avec les vacances scolaires. La soirée se terminera avec de l'électro stimulation pour décontracter, sans oublier mes gélules Récup Ergysport (le petit plus magique).

 

Mardi. Ce midi, il fait beau mais y'a du vent. J'ai encore des séquelles du week end mais bon. Je tente une séance VMA ou presque. Le but est de carburer à des allures plus élevées que l'allure marathon. Je sors 10*300 entre 54" et 55" récup 50" puis après une pause de 3 minutes je fais 6*500m en 1'34 - 1'35 récup 1'05 environ. Cela donne 2 fois 3 kilomètres de travail. C'est pas mal.

Le soir à Blagnac c'est 10km footing sur les berges de la Garonne.

 

Mercredi. Footing de récup: 15.8km - 1h08'30.

 

Jeudi. Avec un vent de me..e, je reporte ma séance au lendemain. Du coup ce midi c'est footing et technique. Le soir 10km récup avant de coacher mes athlètes.

 

Vendredi. J'ai eu raison de reporter. Ils avaient bien prévu un temps magnifique. Aujourd'hui cela sera 10*1000 récup 1'30. Je voulais les passer entre 3'15 et 3'20 car je ne savais pas trop ce que je pouvais faire et le marathon de Montauban n'étant pas si loin, je n'avais pas envie de me blesser. Et finalement, sans trop regarder ma montre je serais hyper en 3'14 de moyenne. Ca me va, c'est pas mal. Je commence à retrouver des sensations. Faut continuer.

 

Samedi. Ce matin 15km de footing, tranquille. Puis l'après midi, c'est prépa physique avec Marco. Dehors vu le temps, et travail différent: toujours aussi plaisant.

 

Dimanche. Ce matin je profite un peu et je regarde le marathon de Paris. Puis je sors faire ma propre sortie marathon. C'est quasi 11h et il fait chaud. Premières chaleurs difficiles à supporter. Le plus gros inconvénient du jour c'est le vent. Après 6km de chauffe, je pars sur un 15km. Objectif 3'30/km soit 52'30. Je suis assez bien mais rapidement la prépa physique de la veille me rattrape un peu. Pas grave l'allure est correcte. Je vais commencer à perdre du terrain sur les kilomètres 6 et 7, les derniers face au vent. Puis demi tour et là tout va mieux. Je rattrape presque de suite mon retard et je file. Bizarrement j'ai un petit coup de mou au 10eme, le temps de me rebooster le cerveau (merci la sophro) et je terminerais correctement. Pile 52'30. Bon par contre ce vent et cette chaleur m'ont lessivé. Je repars en simple footing et je termine mes 30km. Sur le papier, j'avais prévu davantage en allure marathon mais la semaine est bien remplie et la forme retrouvée je ne voudrais pas passer en surentrainement.

Je commence à apprendre à ne pas trop m'en donner à faire. C'est le piège en étant son propre entraineur.

 

Et donc sur cette semaine c'est presque 167km et la prépa physique. Mais la forme était là. Je calculais que cela faisait presque 3 mois que j'ai repris. Cela correspond aux 3 mois théorique  d'adaptation musculaire de tout travail corporel. Pourvu que ça dure !

Au fait ce dimanche on était le 9 Avril soit trois mois pile avant le France de 100km. J'avance doucement mais sereinement.

 

 

 

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
28 mars 2017 2 28 /03 /mars /2017 11:55

Pour cette semaine, c'est à quelque chose près du classique. Mise à part mon lundi ou je fais donc ma dernière sortie un peu longue (20km) suite à mon repos du dimanche, pour le reste c'est récup.

 

Avec mardi 10*200m en 34"-35" récup 50", mercredi footing 10km, jeudi 25minutes + 1km à l'allure marathon et 4 lignes droites, vendredi 30 minutes de home trainer le matin et enfin samedi en fin de journée l'échauffement classique 25 minutes et  quelques lignes droites.

 

Sur cette semaine, je me suis attaché à bien prendre ma spiruline, mon Oligomax et mon Stim. Je me suis pratiqué de l'auto-massage et fais de l'électro. Enfin, j'ai privilégié une alimentation saine et non industrielle et mis l'accent sur les glucides à l'approche de la compétition.

 

Je commence à avoir l'habitude: ce sera mon 17eme marathon. Je ne compte pas ceux fait à l'entrainement, seul, en prépa d'un 100km, sinon faut doubler minimum le compte. Pour ces non officiels, le 16 aout 2015, je me souviens d'un 2h37'38 au passage du marathon sur une sortie totale de 45km en 2h48'28 avec mon frère à vélo pour les ravito. (Données GPS donc petites erreurs sûrement mais bon).

 

Tiens ! Pour rigoler. Petite stat sur mes marathons officiels.

Montauban: 10eme anniversaire.

Dimanche. Le marathon.

 

Après un samedi  mouvementé au niveau météo, le temps est plutôt clément. Le plus dur est le changement d'heure. Mais je me suis couché tôt et vite endormi.

J'arrive sur site. Je ne suis pas en avance car je me suis un peu perdu dans la ville.

Je retire mon dossard et je crois Yannick Kerloch, l'entraineur de Romain Courcières qui, ce dernier, vient en invité faire une sortie longue. il prépare le France de marathon le 1er Mai. Bon autant dire que je ne vais pas trop le suivre même si pour lui c'est un footing. A part lui, il y a Arnaud Lavendomne triple vainqueur ici, mais aussi Sébastien Bazeille (record en moins de 2h26') et d'autres sûrement. Je termine mon échauffement aux côtés de Romain :)

 

Le départ est donné. Rapidement on se retrouve à 5 devant. Un coureur de Montauban (désolé je ne connais pas son nom) prend quelques mètres. Puis Romain. Un gars assez trappu le suis et le colle en tapant des pieds. Moi je suis à côté et Arnaud juste après.

 

Cela va assez vite se décanter. Arnaud va être lâché. Le coureur de Montauban va se retrouver derrière moi et il me suivra jusqu'au 13 - 14eme kilo je crois. Romain va partir et le gars le suit toujours.

Je suis à mes 3'30/km et j'y reste. Je fais bien car je m'aperçois que je ne suis pas au top du top. Mais j'avance. le problème arrive quand on revient dans la ville. Au 10eme kilo, erreur d'aiguillage car personne et pas de panneau. Ce sont des spectateurs qui nous disent que l'on se trompe :(. Demi tour: sans trop de gravité mais un peu énervant. Le marathon est en deux boucles et en fait il va y avoir plusieurs passages sur la première boucle ou je vais galérer à trouver mon chemin, a repérer le tracé au sol peu visible ou à me demander si je vais bine dans la bonne direction. Je pense que là, il va falloir améliorer ça.

 

Peu avant le 11eme kilo, on pars sur un parc et là c'est passage en gros gravier avec des petites montées casses pattes. Aie !! Le coureur qui me suit me demande si c'est pas un trail que l'on fait. Pas loin de penser la même chose. Après on retrouve une partie certes en terre mais tassée et plate. L'allure est toujours bonne mais j'ai déjà perdu du temps.

Allez on retrouve la route, jusqu'àu 15eme environ.

 

Et là !!! Là oui !!! Là c'est sûr !! C'est bien un trail !!! On se retrouve  sur un chemin d'abord en gravier puis sur le bord du Tarn ou c'est de la terre et pas du tout plat. Ce n'est pas énorme: cela fait des touts petits vallons mais rajouté à un chemin de terre style bord de champ, j'oublie déjà mon chrono et les bras m'en tombent. Même avec un petit passage en bitume au milieu, on ressort de cette partie au 18eme !

 

Et en sortie, peu après on traverse le Tarn sur un pont bien raide qui détruit l'allure et les jambes. A la redescente, on fait une boucle de 180° pour passer sous ce pont. Petit passage en gravier et on file au bord du Tarn (de l'autre côté si vous avez bien suivi). On passe encore sous deux ponts et juste après, à gauche remontée sur 100m et 180° pour refiler le long du Tarn. On s'en écarte pour passer le 19eme kilo puis au 19.3 on va faire un demi tour sur la chaussée autour de barrière séparant les voies de circulation.

Enfin le 20eme se trouve sur le pont qui re traverse le Tarn et ce pont il faut se le coltiner !! Sacré montée sur presque 100m. L'arrivée s'annonce dantesque.

 

Aller je file vers le rebouclage.

Je ne regarde même pas mon chrono au semi.

On retrouve le bitume et mon rythme reprend un peu même si je commence à être émoussé par cette première partie. J'ai le deuxième en point de mire et je vois que je fond sur lui. Je le rattrape au 26eme ou là il n'avance plus trop. On se souhaite bonne course.

Je reprends bien à ce moment là. Et oui sur le bitume tout va mieux. Mais je me prépare mentalement à revenir au trail !! et ça me fait pas rire.

 

Le passage en gravier du parc me casse vraiment, on est au 32eme.

J'ai du mal sur la ligne droite du 34eme. En plus un vent est venu se rajouter à la fête. Il ne me gênera que là et ne sera pas une excuse.

 

Depuis un moment un organisateur en vélo me suit et heureusement. Sur la partie "trail", non seulement c'est pas roulant mais en plus maintenant il y a les relayeurs !! La personne en vélo va m'ouvrir la voie: ouf !!

 

Pour les 3 derniers kilos avec les ponts et le reste : je suis cuit !! En plus je sais que mon objectif chrono est mort depuis des lustres et que je serais second de la course et cela ne changera pas. La montée du dernier pont est critique.

 

Le vélo s'étant arrêté, je me fraye un passage (zig zag) entre les coureurs sur les 300 derniers mètres. Je passe la ligne ... parmi pleins de relayeurs.

Montauban: 10eme anniversaire.Montauban: 10eme anniversaire.

Je suis très déçu de mon chrono (2h35') même si je pensais être du coup en 2h38' avec tout ça.

Et puis à froid, je relativise et je me dis que cela vaut bien un 2h32' minimum sur un parcours comme Paris par exemple.

Avec 11 semaines (1 de reprise, 9 semaines de prépa, 1 de semi repos pré marathon) après mon arrêt relatif sur 2 bons mois, ma foi c'est pas si mal. Mais il va falloir que j'aille à nouveau sous les 2h30' à un moment donné.

Sébastien Bazeille - Romain Courcières - moi

Sébastien Bazeille - Romain Courcières - moi

Bon maintenant place à un peu de récup "relative" sur quelques jours et je reprendrais le rythme. La saison est bien lancée et les beaux jours arrivent et motivent !

 

Merci à mes partenaires.

Tensport - SII - Leclerc drive - Ergysport - Nuternel - Blagnac SC

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 11:15

Bon mon "challenge" de dimanche passé, il me fallait récupérer. Je ne me suis pas trop reposé ces derniers temps. J'ai enchainé les semaines avec de belles journées de travail. J'en ressens les effets. Du coup, je vais adapter mon entrainement par rapport à ce que je m'étais planifié. Le but est d'arriver frais au marathon.

 

Et pour ce lundi, c'est balnéo. Cela fait du bien au corps et à l'esprit.

 

Mardi. Je fais un footing le midi avec une partie de technique. Je sens que mes muscles sont chargés. Du coup le soir , au stade, j'annule mon fractionné. Je fais 6km de footing et j'accélère progressivement sur un peu plus de 4km.

 

Mercredi. Ah oui j'oubliais de dire que le soleil est là cette semaine, les températures remontent et pas de vent. Ca fait du bien. Ce midi je pars sur 15km et je pense les faire un peu rapide. Au final: 57'04. En partant cool sur les 2 premiers kilos et en finissant fort sur les derniers. Une belle allure 100 bornes :)

 

Jeudi. Ce midi c'est débardeur-short. Un peu de vent mais beau temps. Je me corrige mes séances en temps réel. J'ai encore des "séquelles" de mon périple de dimanche. Je me suis prévu des 2000 un peu plus rapides que l'allure marathon et maxi 8 répétitions.

8 répétitions me semble pas trop approprié en vu du marathon dans une semaine et demie.

Par contre je suis bien sur le premier 2000, du coup je ne m'arrête pas et je vais faire plutôt un 3000: 10'01. Je récupère 3minutes. Je repars sur un 3000: 10'01. Du coup ma séance se dessine. 2*3000+ 3*2000. Allez j'enchaine sur les 3*2000 récup 2'30. Je me dis de ne pas trop pousser. Je me laisse guider par mes sensations. Et finalement 6'42-6'42 et 6'39. Voilà donc une séance de 12km à pratiquement 18km/h. Cela fait du bien à la tronche.

Pourtant, je n'ai pas les jambes des grands jours mais les muscles répondaient: bizarre. Je pense tout de même que j'ai des muscles plus saillants avec mon travail de l'hiver (muscu, technique et autres séances rapides). Je pense avoir repris une certaine efficacité du geste à ces vitesses là. Efficacité que j'avais un peu perdu avec le 100.

 

Le soir, au stade, c'est footing de récup 8km.

 

Vendredi. 30 minutes de home trainer le matin et 12km footing le midi.

 

Samedi. Petite séance de rappel pour le marathon: 2*5km récup 3'. Avec la séance de jeudi, pas si simple que cela. Bon j'avais prévu 3'30/km et je fais finalement du 3'27. 17'17 et 17'16. Ca ira.

 

Dimanche. Un week end magnifique et propice au travail en extérieur. Et bien, pris pas mes occupations, je repousse mon footing l'après midi et finalement je le repousse à demain. Je devais faire repos le lundi. Du coup j'inverse.... et je teste donc une autre méthode. Faire peut être un dernier footing "long" le lundi même de la semaine de la course. Je ne prends pas trop de risque non plus.

Bonne petite semaine, avec du plaisir sur la séance du jeudi. Place à la récup en vu de dimanche prochain.

 

 

--------- Merci à mes partenaires ---------

Dernière semaine de chauffe !
Dernière semaine de chauffe !
Dernière semaine de chauffe !
Dernière semaine de chauffe !
Dernière semaine de chauffe !
Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 10:06

La semaine commence par une pluie battante et un vent jusqu'à 90 km/h.

Heureusement pour ce lundi c'est récup: petit footing d'un peu plus de 11km et abdos lombaires au chaud dans le gymnase. Le footing ne fût vraiment pas rapide : à certains moments j'étais à l'arrêt complet avec le vent de face. Mais bon.

 

Mardi. C'est reparti ! Ce midi, avec un peu de vent et de pluie, 10km en 33'58. Le soir à la piste, je pars à nouveau sur un 10km mais sous la forme de 10*1000 récup 200m (environ 1 minute). Le but n'est pas de faire de la vitesse. Je me fixe 3'20 au km. Le seul hic c'est que les éléments se déchainent ! La pluie est tenace depuis le début d'après midi. Une pluie fine transperçante et sans discontinue. La température pas très élevée du coup et pour finir le vent se renforcera tout au long de la séance. La dérive était annoncée ! Premier 1000 en 3'19 mais rapidement je me retrouve en 3'21, 3'22. Puis mes runnings commencent à faire "flotch flotch" même en étant sur la piste. Pas bon ! Bref ... Je resterais tout de même, au pire, sous les 3'30. Pas tout à fait 3'25/km de moyenne. Moins bien que le midi mais avec la fatigue et conditions vraiment déplorables. Pas grave, l'entrainement est fait. Ma résistance augmente.

 

Mercredi. Il est temps de récupérer. La séance d'hier a laissée des traces et il faut préparer la grosse "séance" de dimanche prochain ! Donc petit footing de 10.2km. Et auto massage le soir.

 

Jeudi. De même, je récupère avant dimanche. En fin de journée, 30 minutes de home trainer en faisant tourner les jambes, suivi de quelques exos d'abdos , lombaires. Et re auto massage.

En faisant mon vélo, je suis tombé sur la vidéo du semi marathon Ras Al Khaimah, à savoir un des sept émirats des Emirats Arabes Unis. Passons l'instruction géographique (maintenant je saurais), cette année Jepchirchir a battu le record du monde féminin en 1h05'06 : impressionnant !! C'est beau à voir. Mais ce qui m'a le plus impressionné c'est l'allure du premier homme. il termine en 59'10, passage au 20km en 56'10. C'est vraiment beau à voir. J'ai adoré ! Je crois que j'aurais aimé avoir une foulée comme celle là ne serait ce que sur 2 ou 3 km. Oh! Pas pour les photos mais pour avoir la sensation de course. J'ai déjà eu des moments magiques, de facilité, de décontraction, de vitesse, de maitrise mais à 18.5km/h sur semi. Là à plus de 21km/h, cela doit être une autre extase ! Dans une autre vie peut être :) Je vous laisse apprécier (sachant que vous pouvez trouver le semi en intégralité sur youtube)
 

 

RAK Half marathon 2017

Vendredi. Avec le soleil !!! Superbe journée. Petite séance de rappel ce jour. 25 minutes puis 10*30'30 et 10 minutes de récup. Euh je m'étais dis pas trop vite mais avec le soleil je me suis laissé emporter. Pas trop grave je pense, on verra dimanche.

 

Samedi. Le matin je suis aux inscriptions à Blagnac. En fin de journée je fais mon traditionnel échauffement : 25 minutes et quelques lignes.

 

Dimanche. Et voici ! Jour de compétition. Au programme, le 10km à 9h30 suivi du semi-marathon à 10h30. C'est une première pour moi. J'avais envie en ce début d'année de me faire plaisir à faire des compétitions. Je n'en ai pas trop fait depuis 2 ou 3 ans me consacrant essentiellement au 100km. Alors voilà aujourd'hui, même si je n'ai que 9 semaines d'entrainement au compteur depuis ma blessure, je viens me faire plaisir et faire une grosse séance d'entrainement en "groupe".

 

Je m'étais bien organisé. J'avais mis dans ma voiture un double de tout: runnings avec deuxième puce chronométrique, deuxième short, deuxième maillot avec dossard etc ... Et pourtant ....

Après l'échauffement, je retrouve mon père et mes enfants à la voiture. J'enfile ma tenue et au dernier moment je pense m'être trompé. Je prends le maillot avec le dossard 2. Je pars sur la ligne de départ. Et là je vois des gars de mon club avec des dossards en 15xx. Me...e !! J'avais bien raison au départ. Je cours à ma voiture, je change de maillot, je cours sur la ligne. 10-15secondes plus tard, le départ est donné ! Et bien la matinée commence bien !

 

Bon en plus je n'avais pas besoin de ça, car j'ai des sensations moyennes ce matin: la séance de vendredi y est sûrement pour quelque chose. Pas grave de toute façon je ne suis pas là pour la gagne.

 

Je me méfie des départs rapides des concurrents: c'est l'expérience du 100 ça.
Premier kilo en 3'14. Je me suis fixé du 34' au 10km donc j'ai 10secondes d'avance. Je me cale petit à petit et je suis facile. Je profite d'un groupe jusqu'au 3eme kilo environ. Puis je file. Un gars prend ma roue. Il me touche la chaussure. Pas grave.

10km et Semi de Blagnac

On arrive au 5eme (16'46). Juste après le gars me re touche la chaussure. Là je m'énerve un peu car déjà que je l'emmène, il me colle à me faire tomber. Il n'a qu'a prendre ses responsabilités. Je ne veux pas me retrouver par terre pour faire un 10 bornes en 34' !!! Mais ça lui va bien car on va attaquer le retour et le vent est bien présent et c'est aussi la partie la plus difficile du parcours: deux passages sous le périph donc des remontées cassantes.

 

OK. Sur le premier passage, dans la remontée, je pousse pour forcer l'allure. Je le distance. Plus loin il reviendra. Après le 8eme, vu que l'on va avoir le vent pleine face, je le décroche un peu pour pas lui facilité la tache. Je le tiens à distance. On passe le 9eme. On descend sous le deuxième pont. Là je crois qu'il me reprend un peu du terrain mais dans la montée rebelote, j'en replace une et sur le plat j'enquille. Il ne me rattrapera pas. Dommage on aurait pu faire une course sympa à deux mais nullement je ne lui aurais servis de lièvre pour me faire passer à la fin. Je veux bien faire mon entrainement mais faire le larbin. Bref... mais du coup j'ai du forcer sur le final et je ne sais pas si cela va me réussir pour la suite. Chrono du 10: 33'57.

10km et Semi de Blagnac

Autant j'ai maitrisé la distance (j'ai fait ça tous les mardis depuis 3 semaines), autant le vent plus la fin de course me laisse les jambes un peu chargées. Allez pas le temps, je file me changer à la voiture. Là je m'aperçois que j'ai tout fait à l'envers. J'avais au pied la puce pour le semi ! Du coup je garde la même puce.

N'importe quoi ! On dirait que je n'ai jamais fait de compét !!

Bref, je vais en trottinant vers le podium et là j'entends mon nom.  Je retrouve Philippe le speaker qui me dit de changer ma puce. Ils ont échangé les numéros de puces du 10 et du semi pour moi. Sauf que moi j'ai gardé la puce pour le semi. Bref, je vois le gars du chrono, je lui explique et il rechange tout. Merci à eux car moi j'ai été nul.


Me voilà reparti sur la ligne pour le départ du semi. Fred de mon club me dit qu'il va essayer de me suivre. Allez go ! Euh ben en fait c'est moi qui ne peut pas le suivre. Dur dur la reprise. 3'35 le premier kilo. En fait c'est ce que je redoutais. L'arrêt prolongé entre la fin du 10 et le départ du semi m'a plombé les jambes. Surtout que l'on repart face au vent et que celui-ci n'aura de cesse de se renforcer jusqu'à la fin.

10km et Semi de Blagnac

Je reprends quelques couleurs avec le vent de dos mais ce n'est qu'illusoire, je passe le 10km en plus de 36 minutes !! Seul.

Je vais d'ailleurs faire mon semi seul de bout en bout. Je galère encore jusqu'au 12/13eme kilomètre et bizarrement je me sens mieux après. Je ré-attaque, toutes proportions gardées, je ne fais pas de miracles non plus. Mais bon petit à petit je grignote des places et ça motive. Au 19eme kilo, je dépasse finalement Fred et un autre coureur. Je fais signe à Fred de suivre, mais pas possible. Je finis donc seul. J'arrive même à faire un gros sprint sur les 500 derniers mètres: pour le coup à bonne allure. Bizarre tout ça. Je termine dans un chrono plus que moyen: 1h16'46. Je pensais au moins faire dans les 1h14'.

10km et Semi de Blagnac

Je suis déçu, mais j'attends de calculer la séance globale du jour pour estimer ma prépa marathon.

Rentré chez moi, je valide ma séance du jour avec une base sur marathon de 2h30'12 en ayant fait 31.1km dans des conditions pas super optimales. Faudra voir les conditions le jour du marathon et normalement, aussi, je serais plus reposé au départ.

Le challenge de ce début d'année sera donc de faire un chrono dans ce gout là avec seulement 11 semaines de prépa et après presque 2 mois de semi arrêt (footing lent 30 minutes tous les jours). RDV dans 15 jours à Montauban.

Repost 0
Published by jeromebellanca - dans Blog
commenter cet article

Mon association

Ultra100Limites

6 impasse Canta Lauseta

31790 Saint Sauveur

Faire un don =>  Ultra100Limites

Mes partenaires

 

Nutrition sportive

SII

TenSport

Nuternel

Palmarès

8eme au Mondial 2015 - Médaillé de bronze par équipe

Champion de France de 100km 2013, 2015

Champion Régional de marathon 2013

Champion Départemental de 10000m 2009, 2013

Sélections Internationales: 2014, 2015

Record Midi-Pyrénées du 100km (6h43'41'')